Nail art au pépites de chocolat

Dans ma quête de nail art d’automne, j’ai eu des raté sur les couleurs. J’ai eu envie de mettre ce petit vernis Framboise de chez Kiko, sauf que, il est bien trop clair/girly/flashy pour ça. Ça reste néanmoins une très belle couleur bien intense, le genre de couleur que j’ai plaisir a manipuler en toute saison finalement.

Du coup, j’ai laissé de coté l’automne, qui de toute façon n’était pas encore là quand j’ai fais ce nail art (nan quand il fait 22 la journée et 18 le soir, c’est pas l’automne pour moi. Je veux du froiiiid), et j’ai essayé de voir cette teinte d’une autre façon. Armée de mon Dotting Tool préféré, et de peinture blanche et noire, j’ai tenté un petit nail art tout facile et tout mimi, le classique nail art pois matifié.

nail art pink

Je ne comptais bien évidement pas faire de si gros pois a la base, mais n’ayant pas dilué ma peinture … je le paye maintenant. Remarquez, c’est peut être pas plus mal puisque maintenant ça me fait penser a des marshmallows et des pépites de chocolats sur une friandise saturé de colorant rose. Finalement j’aime assez, et paradoxalement meme si le rose ne s’y prête pas vraiment traditionnellement, cette manucure me fait un peu penser a noel.

C’est le Kiko 413 du premier coffret de vernis que la marque a sortie il y a un an ou deux si je me rappelle bien. C’est un coffret que j’ai énormément aimé grâce aux teintes proposées qui étaient vraiment belles, éclatantes, et pertinentes. J’ai toujours regretté de ne pas en avoir pris un second en stock. La peinture utilisé est de la simple peinture acrylique crème non diluée de chez Cultura, la Pébéo Déco.

nail art pinkJe me répète un peu mais ça fait plaisir de sortir enfin avec les ongles peint, et un minimum nail-arté. Je ne me rendais pas compte que ça me manquait beaucoup. Maintenant que j’ai rapatrié la grande majorité de mes outils a Albi, là où je suis presque le plus, j’espère pouvoir en faire plus souvent. En tout cas, je me sens bien remise dans le bain malgré une perte de coup de main évidente. Ça reviendra très vite j’en suis sure.

nail art pinkCette dernière photo n’a pas été prise au même endroit (même pas dans le même département en fait), du coup la lumière est totalement différente, et le rendu de la teinte aussi ! Ce n’est plus du tout le même rose violacé tout doux. Je ne pensais donc pas m’en servir pour cet article, je n’aime pas quand la couleur sur la photo est modifiée, mais j’avais envie de vous montrer ce petit chat qui m’a suivi depuis le Japon.

Publié dans Onglerie | Marqué avec , | Laisser un commentaire

[Draw On Monday] #17 Routine

Aujourd’hui on baptise une nouvelle catégorie, assez éloignée de la beauté : Draw on Monday.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, c’est un défi bimensuel pour tous, un peu comme la Nailstorming mais version illustration. Sur un thème donné, on publie donc notre interprétation, notre petit gribouillage. C’est Florence, Emilie et Flavie qui font ça. Le Nailstorming et avant lui la Sunday Nail Battle (oh mon dieu, noooostaaaalgiiiie) m’ont tellement apporté en terme de création, de coup de pinceau, et de confiance en mon travail, que je me dis que c’est peut être la solution pour enfin prendre mon rêve de savoir dessiner et aquareller en main.

Et pourquoi pas, un jour peut être, pouvoir transformer cette catégorie Draw on Monday en catégorie Illustrations ! Ayant pour le moment un niveau d’enfant, c’est pas encore pour demain, mais j’ai espoir.

J’ai hésité a publié mes participations sur mon blog, puisque ça n’a vraiment rien avoir avec la beauté et encore moins avec les ongles. Mais je ne destine pas ce blog a être indéfiniment 100% nail art, beauté et soins. Mon blog, c’est moi, c’est mes passions, mon blog est un blog « lifestyle » comme disent les gens dans le vent. C’est juste que jusqu’à maintenant, je n’avais jamais rien eu d’autre que je jugeais intéressant a publier sur la longueur.

Niveau pratique, je n’ai plus énormément de matériel (et a force de gaspiller du papier a aquarelle ça fini par couter cher) mais je vais essayer de faire ça a l’ancienne autant que faire ce peut. Si j’ai encore fait ma boulette et que j’ai oublié tout mon matériel dans le département d’à coté, ma phablette est parfaitement adaptée au dessin, je l’ai choisi pour ça a vrai dire. Je considère parfois que c’est un peu de la triche de ne pas faire ça sur papier, mais après tout c’est comme si je dessinais a la palette graphique. Et puis c’est surtout pour apprendre et prendre un coup de crayon pour le moment. Je vous assure que finalement, c’est pas forcement plus simple que sur papier, parce que certaines applications ne sont VRAIMENT PAS intuitive. Beaucoup de clic et de manipulation pour une simple gomme ou pour changer de couleur par exemple.

draw on monday

Ce défi, a peine commencé, m’a déjà appris des choses sur moi et ma façon de dessiner. En effet j’ai fais plusieurs dessins, mais finalement c’est le plus rapide, le plus instinctif, celui qui n’a pas de contour bien noir et bien net que j’aime le plus, que je trouve le plus réussi. Je réfléchis trop donc, voilà la première leçon de ce premier Draw on Monday.

Le thème étant « Routine », les possibilités étaient donc presque illimités. J’avais d’abord choisi de représenter ma routine quotidienne avec une illustration de moi même devant mon Pc, les pieds sur le bureau. Mais après quelques essai infructueux, j’ai tout abandonné et j’ai gribouillé ce que j’avais devant moi et qui finalement est tout a fait représentatif d’une de mes routines hivernales, un vernis (ici la base Smooth de Kiko) et ma gourmandise : chocolat ou thé suivant l’humeur, la saison, ou la friandise qui l’accompagnera.

Voilà pour aujourd’hui, j’espère que cette nouvelle catégorie vous plaira, dans le cas contraire ce n’est toute façon que 2 fois par mois.

Voici la liste des participantes :

Lilla and the Birds – CannibalMalabar – Lorraine Jaut – Dazyure – Hello Little Poppy – Autour de Cia – Sheldonica – Nat-h-arts – The Great Escape – MissPakotill – Little Lordies – Swaallow – Thorgard – Polly in the pocket – Avalon Lewis Les bijoux de Loïs – Meindyr – Enjoy-K – With My Little Spoon – Naomikado – 1000 lieux – Minuit QuaranteQuatre – Mendigote – Il me Faut un Titre – Les Urbainberlus – Trust In Bad Art – Anween Graphiks – Couleur Châtaigne – Cap’tain Clem – Y-Lan – ByeBye Pretty -Two Be Bio – The Sailor Octopus – Mymy Cracra – Les Chroniques de Vic – Tiffany Beucher – Ophrysie – Alexcetera -Les Tribulations de Marie – Cocoon – Sweet Paï-Paï – Alice & Sandra – Miss Blablabla – Jublogfeminin – Fish-U – Claire Piriou – Lepotauxfeutres – Captain Clem – Become a Dinosaur – PixeletGribouille
Publié dans Draw on Monday | Marqué avec | Laisser un commentaire

J’ai des Minions sur les doigts

Les minions de « Moi, moche et méchant », je les kiffe. Je l’ai ai en sonnerie de notifications et d’appel sur mon portable, j’en dessine de temps en temps, et il me font hurler de rire même si j’ai déjà vu la scène 10 fois. Leur air stupide constant me fait fondre.

C’était pas gagné au début pourtant, il a fallut attendre la sortie de Moi, moche et méchant 2, pour que je daigne me pencher sur le cas de ces 2 films, et donc des personnages. J’ai été « obligé » plus ou moins de le faire a cause d’un jeu : Draw Something / Art With Friends. Pour l’occasion de la sortie du second film, il fallait faire deviner des mots en rapport avec le film. Allez donc dessiner Gru, ou la petite Agnes sans savoir a quoi ils ressemblent. A force de croiser des Agnes trop choupi, des licornes venue de l’espace, et des minions mis en scène dans des situations cocasse, j’ai eu enfin envie de regarder le premier film. J’ai adoré, enchainé sur le second, et cherché des courts métrages de minions.nail art Minion

Aujourd’hui, c’est tout un film qui leur est consacré qui va bientôt sortir, alors j’ai eu envie de faire un nail art spécial minion.

J’ai fais assez simple en soi, je n’ai même pas utilisé de peinture, seulement du vernis, du dotting tool, et le pinceau du vernis directement.

D’abord les 4 griffes violettes, pour représenter les « mauvais » minions du second film. Je ne les aime pas du tout c’est pourquoi je n’ai rien fait d’autre qu’un aplat de vernis. ensuite, un accent nail avec un charmant petit jaune de chez Essence 137 wanna be your sunshine en base, et un petit passage de bleu pailleté Beach Bum Blu de chez Essie pour le pantalon avec le pinceau de base su vernis (j’aurais pu le faire avec le dotting tool, mais en un seul geste confiant et direct c’est bouclé)nail art Minion

Pour les détails c’est que du dotting tool. D’abord la ligne noire, dessinée petit a petit en tapotant doucement pour pas faire une trop grosse épaisseur. Ensuite 2 gros pois argenté avec No place like chrome de Essie pour les lunettes, 2 points plutôt petits avec Alpine Snow d’OPI pour le blanc de l’oeil, et enfin un tout petit point noir pour l’iris.

Pour la bouche, j’ai dessiné la forme avec mon dotting tool, un espèce de cœur/triangle mal formé. Toujours avec le même outils, mais une partie plus petite j’ai fait des pois un peu rapprocher pour faire les dents. 2 pois grossier mais de taille différente ont suffit pour obtenir une langue correcte. Si les pois ne se rejoignent pas, il suffit de les forcer un peu avec le dotting tools.

 

Une petit couche de top coat et c’est fini !

nail art Minion

 

 

 

 

Publié dans Onglerie | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Les indispensables pour bien commencer le nail art

Cet article est né grâce aux besoins de la fille d’une amie. Elle sort d’une école d’esthétique, et essaye d’arrondir ses fins de mois avec des manucures, mais aimerait bien aussi pouvoir faire un peu de nail art, ne serai-ce que de petit motifs sympa en accent nail sur une jolie French. Il lui arrive aussi, comme a nous toute, de tomber sur une manucure superbe et d’avoir très envie de tenter le coup.

C’est ce qui est arrivé la dernière fois que je l’ai vu, elle avait craqué sur un nail art Adidas. Il était évident que c’était trop net et trop parfait pour être fait au pinceau, je pencherais pour du Water Decals. Mais on a tout de même tenté de le reproduire toute les deux. Seulement le matériel qu’elle a pour le moment est assez limité, au point de devoir utiliser du gel a french a la place de la peinture ou du vernis blanc. Du coup je lui ai proposé de lui chercher les outils indispensables a petit prix sur ebay, parce que pour commencer et prendre le coup de mains, c’est pas la peine d’acheter des pinceaux a 20€ et 25 tubes de Polycolor.

Cette liste, c’est plus ou moins ce que j’ai acheté moi même pour commencer il y a déjà 3 ans. Ce n’est pas forcement la meilleure des qualités, mais c’est le plus intéressant pour tester, toucher a une technique, et surtout ne pas avoir peur de gaspiller. Il y a cependant des choses que j’utilise encore parce que c’est aussi intéressant « après » l’apprentissage de la débutante.

Les pinceaux et les Dottings Tools : Pour ça, surtout si vous voulez utiliser du vernis (donc du dissolvant) et non de la peinture, je vous conseille de prendre les moins cher. Le vernis et le dissolvant vont les user, les pourrir, les épiler. Mais c’est dans l’ordre des chose on va dire. Ici c’est le lot le plus intéressant que j’ai trouvé puisque pour 1€ de plus que pour les autres lots de pinceaux, on a aussi un jeu complet de Dotting Tools. (environ 3€50). Vous n’utiliserez pas forcement tout, mais au moins vous pourrez faire face a tout.

Les Stripping Tape : J’aime trouver les plus gros lots, on se retrouve toujours avec plein de couleur, plein de brillance, c’est toujours agréable. La différence avec les « bons stripping tape », c’est qu’ils peuvent éventuellement être moins résistants une fois collé (mais chez moi meme le « bon » ne tiens pas 24h alors bon …). Sur ce lien, c’est environ 1€50 les 30 rouleaux. Suivant votre utilisation, ça peux durer TRES longtemps.

Les Eponges a dégrader : Un des must have tout simplement. Avec ça on fait tout de même de fabuleux dégradés en 3 coups de tamponnage, et ça fait un effet wouaou. (environ 1€ les 24, c’est ceux que j’utilise). On tartine un coup bien généreux de vernis ou de peinture, on colle a coté la meme quantité d’une autre couleur, et hop ! On tamponne et on se retrouve avec un couché de soleil, une plage, ou tout autre effet WOUAOU qui vous rendra fière.

Les patchs de ouate : Alors c’est pas indispensable en soit, du coton démaquillant fait aussi l’affaire, mais les patch sont juste VRAIMENT plus pratique. Ça ne peluche pas, ça ne colle pas, et on a tendance a pouvoir les utiliser plus longtemps. Un patch me fait une main entière voir les 2 si le vernis n’est pas trop problématique. Entre 3€50/4€ les 500. Il existe des patch plus fin, et donc moins cher, mais je vous les déconseille. Leur finesse fait qu’on s’en met partout, et qu’il devient vite saturé de vernis.

Moyou London

Ensuite il y a le stamping, indispensable aussi pour un effet bluffant sans effort. Ces plaques de metal, avec des motifs gravés qui permettent d’avoir les motifs de la plaque sur les ongles en un seul geste. Je vous donne un exemple sur ebay, mais les motifs sont a votre choix y en a des milliers de différents, c’est le genre de chose où vous aurez besoin de fouiner. Tout ce qu’il faut c’est des plaques sympa, le tampon et la raclette. (environ 3€ sur le lien que je vous ai mis plus haut). Si vous voulez directement passer a la bonne qualité et aux plaques superbe, foncez chez Moyou !

La pompe a dissolvant : Là aussi c’est pas un indispensable en soi, mais quand vous commencerez a vous en servir ça le deviendra vite. Ça évite d’avoir a prendre la bouteille de dissolvant, de l’ouvrir a deux mains, de verser sur le coton au risque d’en mettre partout, y compris sur nos ongles vernis ! On met le coton sur la pompe (on peux aussi faire avec un coton tige ou un pinceau dans le cas de retouche), on pompe, le coton est imbibé. Une main suffit et on reste propre et sèche.

 

Pour la peinture Acrylique si ça vous tente, n’allez pas forcement acheter des tubes de peinture nail art pour commencer. De la peinture de chez Cultura peut tres bien faire l’affaire. Ça va se compliquer un peu si vous décidez de faire du One Stroke, parce qu’il faut que la peinture ai une texture bien particulière, mais là aussi, la peinture creme acrylique Déco Lefranc Bourgois que je trouve dans mon Leclerc Culturel peux aider. Inutile de prendre toutes les couleurs de l’arc en ciel bien sur, surtout pour tester une peinture qu’on ne connait pas. Les couleurs primaires, le blanc et le noir suffisent pour débuter.

Petite astuce pour la peinture et surtout ne pas la gâcher inutilement, la palette magique faite maison. Depuis ce tuto j’ai changé de boite, j’ai pris une boire de boule quies. C’est moins profond donc bien plus pratique que ça boite de loukoums !

Pour finir, il a les les Water Decals, ces sortes de stickers qu’on décolle de leur plaque en les plongeant dans l’eau. Je préfère mille fois ça au stickers puisqu’on ne voit pas leur bords une fois sur l’ongle. Là aussi il y a une quantité infinie de motifs différents, et je vous laisse chercher ceux qui vous plairont le plus. Pour le moment, les plus sympa que j’ai vu sont de chez NéeJolie comme ceux là.

Je pense que je n’ai rien oublié, vous avez deja une beau panier sur ebay.com. Si vous hésitez a acheter sur ebay.com, voici un petit article que j’avais rédiger pour expliquer un peu quoi surveiller sur les fiches de description d’un produit.

En espérant avoir pu en aidé quelques unes de plus !

Publié dans Onglerie | Marqué avec , , | 2 commentaires

[Nail Art] les Geisha sont « NéeJolie »

Huhuhu, oui mon titre est particulièrement pourrie, j’en conviens.

nail art geisha

Il n’y a pas que les coups de pinceaux et les coups de tampon a stamping dans la vie. Il y a les water decals aussi.

Si je n’aime pas trop en utiliser pour ne pas tomber dans la facilité en s’en contentant, force est de constater que certains peuvent être magnifique et se suffire a eux meme.

J’ai choisi, vu la complexité du water decals, de ne rien rajouter justement. Pas de fioriture, pas de peinture, pas de stamping. J’aurais pu faire plus travaillé en choisissant un water decals plus simple, avec lequel j’aurais pu jouer, en dessinant des motifs assortis. Il s’avère que j’avais juste envie de Japon, et que les autres motifs dont je dispose n’avaient rien de japonisant.

nail art geisha

Ces water decals viennent de chez NéeJolie (la filiale française de BornPretty, je ne sais pas si ça vous parait évident, mais j’ai mis du temps a tilter), et font parti d’un petit lots de water decals que la boutique m’a proposé de choisir pour tester. D’ailleurs, (*jingle publicitaire*) vous avez un code promo en bas a droite qui vous donne droit a une petit réduction sur le site.

Je dois avouer que là, je n’ai rien a redire. Impossible de voir les bords meme sans top coat, décollage immédiat du papier collant une fois imbibé, et repositionnable. Celui ci faisant presque l’ongle entier, je le voulais bien au milieu. Sinon y a un déséquilibre flagrant et c’est bof. J’ai pu m’y reprendre a 6 fois, sans aucun soucis ni dégât. La manucure en elle même n’a tenu que 3 jours. Le Olé Calienté d’Essie ayant des défaillances sur mes griffes. Mais le Alpine Snow d’O.P.I et le water decals NéeJoli, rien, nada, c’était niquel. Je vais finir par quitter Essie si ça continue, c’est pas la première fois.

Cette petit Geisha fait parti de cette planche là justement en promotion quand j’écris ces lignes. Mon désamour des water deals venaient aussi du fait que pour en trouver des jolis, ou juste des sympa il fallait bien chercher et fouiner partout. Au milieu des pourris, il y avait des perles. Sauf qu’a force de ne pas trouver, je n’avais plus envie de chercher. Quand on m’a proposé de choisir des produits sur le site, je suis tombé sur cette image de Geisha sur l’accueil su site qui résume assez bien les produits. Je n’avais même pas eu a avoir envie de chercher, j’avais deja trouvé. J’ai sauté sur le panier et je suis aller voir le reste du rayon. Et finalement  a ma grande surprise j’en ai trouvé plein d’autre de tres beau, et j’ai pris que des water decals !

  nail art geisha

Publié dans Onglerie | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Nail Art Halloween traditionnel

Oui parce que bon, je râle qu’on voit toujours les même nail art en cette saison, et de plus en plus quand le Jour J approche, mais je ne résiste même pas moi même a en faire un avec tout les clichés auquel je peux penser.

Ce soir, je festoie. Un billard qui fait aussi jeux de sociétés et jeu de plateaux, organise une petite soirée sans grande prétention (mais déguisé si on peux quand même, autant en profiter). Et meme si le nail art que je viens de faire n’ira pas le moins du monde avec mon déguisement indéfinissable mais qui a déjà fait ses preuves (vrai cape médiévale en laine, jupe velours rouge longue médiévale aussi plus ou moins, mais corset), je n’ai pas pu m’en empêcher.

20141030_204131

Alors voilà, je vous le présente entièrement brut. Sans changement de lumière, sans décoration. C’est un article flash, pas du tout prévu a la base, juste comme ça pour me faire plaisir.

Je l’ai fais sur une base de Milky Way de chez Lime Crime, qui pour une raison que j’ignore ne veux pas tenir plus d’une journée sur moi. Un peu de peinture grise sombre de chez Prince Auguste (ne cherchez pas ça sur les site de nail art, c’est de la peinture pour figurines), du orange Oumaxi et du blanc Jo Sonja’s, comme ça, pas de jaloux ! Pour certaines teintes comme les rainures de la citrouille, sa tige, et les différentes nuances du chats (qu’on ne voit pas du tout), j’ai tout simplement fait des mélange avec ces trois couleurs. J’aurais peut etre du utiliser plutôt du noir que du gris, mais je trouvais que ça n’allait pas avec la couleur de mon fond. Quand les ombres sont noires, c’est que le ciel est rouge, orange, jaune. Là c’est plus la même heure du jours du tout, c’est plutôt le matin, quand le ciel hésite entre différentes couleurs pastelles.

20141030_204230

C’est en tout cas un nail art qui a fait très plaisir a mon entourage, qui a été ravi de me revoir sortir mes peintures, et ne pas m’y énerver dessus. De mon coté je n’en suis pas extrêmement contente, mais je le trouve assez correct dans son genre.

Publié dans Onglerie | Marqué avec , , , , , | 4 commentaires

L’automne privé d’orange

Pour ce nail art, j’ai boudé le orange traditionnel, malgré le thème automnal que je voulais lui donner. En particulier parce que je n’avais que Hot Coco de Essie et le doré 425 de Kiko sous la main en ton automnal (ça fait déjà un sacré argument), et qu’après tout on en voit pas des masses encore des feuilles orange (bha ouais l’été est pas au courant que c’est plus sa saison).

v

Bref, l’automne j’aime ça, justement parce que ça sonne la fin de ma saison détestée : l’été. C’est le moment où on commence a ressortir les pull, les petit tricots, les bottes en daim, les mignonnes petites écharpes. C’est aussi le moment où on commence a avoir envie de bougies, de bain chaud, de chocolat chaud, et des biscuits maison qui vont avec. Sans parler des questions qui commencent a venir vaguement dans nos esprits du genre « qu’est-ce qu’on va faire pour noël ? ».

Donc voilà un petit nail art tout simple pour essayer de me remettre sur les rails après cette énorme pose prise de force. Sur une base doré façon Kiko, j’ai entrepris du recouvrement Hot Coco. J’ai voulu tenté d’utiliser le pinceau du vernis pour ça, mais évidement ça a toujours été foireux, et ça n’a pas changé depuis. J’avais pas prévu autant de couleur chocolat, mais bon on s’adapte !

nail art fall autumn

Ensuite, j’ai fait des petits pois a la peinture acrylique blanche et au dotting tools, pour cacher qu’en fait le trait est pas toujours droit. Là aussi, adaptation façon ninja, sauf que les pois non plus étaient pas vraiment droit, mais on a rien vu !

Et pour finir, un petit Jack O Lantern et son copain le fantôme, fait au dotting tools aussi et les details au pinceau et peinture noire.

Elle est simple, rapide, mais elle a tenu 4 jours sans écaille, et j’ai beaucoup aimé la porter. Ça faisait longtemps que je n’avais pas pu me mettre autre chose des bases sur les griffes, et les voir enfin peint, et décorés me ravis.

 nail art fall autumnnail art fall autumn

Publié dans Onglerie | Marqué avec , , | Un commentaire

Mon voyage au Japon

Je suis vivante !

Bordel j’ai survécu. 2 x 13h d’avion je me sens invincible.

Maintenant que je suis rentré, que je suis revenu entière, que j’ai esquivé toute les catastrophes naturelle qui se sont passés pendant que j’y étais, je peux vous en parler ! Parce que oui les catastrophes naturelles je pensais qu’on pouvait en croiser, mais autant, non. Tremblement de terre, typhon au pluriel, éruption volcanique, mais tel un skieur de slalom et qui ne voit pas les portes qu’il évite, on a rien vu.

2014-09-08 08.52.22

Nous sommes donc passé par Tokyo, Kyoto, Hiroshima, puis re Tokyo.

Je passerais sur le calvaire des différents vols, même si a l’aller on a finalement pas mal évité les turbulences comparé au retour chaotique où j’ai serré les fesses pas mal de fois. Malgré ça, le retour s’est fait sans tremblement intempestifs, incontrôlable et finalement douloureux de mes jambes … Y a du mieux !

Arrivé a Tokyo, sans avoir réussi a dormir dans l’avion, on est directement plongé dans le bain avec le train et le métro tokyoïte. Tout ce que je voulais c’était poser les valises, dormir, me rafraichir et un peu dormir aussi. Sauf qu’il était 10h du matin là bas, donc dodo interdit. Il faisait extrêmement chaud, avec un pourcentage d’humidité insolent, autant vous dire que j’étais loin d’être fraiche. Du coup mon bonheur d’être sur le sol japonais n’était pas du tout visible.

Outre le fait que quand nous sommes arrivé a Kyoto, la terre tremblait a Tokyo, et que quand on est revenu a Tokyo, un typhon s’abattait sur Kyoto (je vais finir par croire en un être supérieur protecteur), tout s’est bien passé. En fait, ça a toujours plus ou moins été comme ça. On était a chaque fois au bon endroit au bon moment, a la minute près. Des qu’on arrivait devant un guichet ou un restaurant, la foule arrivait derrière nous et provoquait une longue attente. C’était bien cool.

Alors je vais essayer de ne pas trop vous embêter avec les details, et essayer de privilégier les photos aux grandes descriptions. Je dois avouer que je n’ai pas trop réfléchis a ce que j’ai pris en photo ou non. J’ai pris que j’ai trouvé beau, insolite, bref ce que je voulais garder en mémoire pour le reste de ma vie. Il y a des choses que je regrette de ne pas avoir pris, d’autre que je suis sur le point d’effacer n’en voyant plus l’intérêt. Il faut dire que parfois il fallait faire vite, ou prendre des photos volés (paaaas biiiiiien !), pas toujours facile la vie de touriste. Je vous présente mes photos préférés, celles qui me rappellent le plus de choses.

Alors c’est parti.

Japan 2014Descendu du Monorail qui nous emmène de l’aéroport au métro de Tokyo, je suis déjà perdue. Entre la fatigue, la chaleur, l’humidité et tout ces Kanjis, je sentais que ça allait être folklo, et je suivais mon meilleur ami a la trace. Je ne voulais pas m’éloigner de plus de 2 mètre, c’était assez stressant. Assez vite j’ai compris le fonctionnement du metro et des trains, et j’ai pu marcher d’un pas plus leger et avec plus de confiance.

P1010180 P1010269

Japan 2014

IMG_20140909_065944

Arrivée au premier hotel, le Kimi Ryokan. Ryokan bien connu des touristes étrangers puisque c’est un sacré bon plan. Prix minime et prestation très correcte. Pour une première approche de l’intérieur japonais, des tatamis et du « enlève tes chaussures », c’est plutôt joli non ? Autant vous dire que là, on est soulagé d’être arrivé, de pouvoir poser les bagages bien imposants. La dernière photo, c’est la vue que l’ont avait de la terrasse du 5° étage.

2014-09-20 18.57.08

Non loin du Kimi Ryokan, les meilleurs sushi qu’on ai ingurgité.  Même le calamar que je déteste, je l’ai pas laissé. Il n’en était pas question, c’était vraiment trop bon. Et vous vous en doutez, ça ne coutait presque rien.

Japan 2014

Japan 2014Le premier jour, on était pas vraiment en état de faire du tourisme, a part peut être dans la fabrique nationale d’oreillers et de climatiseur. Malgré tout, on est parti a l’aventure vers mon premier temple. Y avait des chats, des étudiants en uniforme typique, un Bouddha, c’était beau, c’était calme, c’était zen, je n’étais pas en état d’être enthousiaste mais le cœur y était. Heureusement, des le lendemain, c’était fini et on était juste un poil fatigué, comme si on avait passé une mauvaise nuit.

Japan 2014Le truc super sympa au Japon, c’est qu’il est strictement interdit de fumer dans la rue. On a vu des récalcitrants, mais vraiment peu. On a du en voir 3 en 3 semaines, et ils se cachaient plus ou moins. Mais comme souvent, les japonais ont pensé a tout, et ont placés des fumoirs un peu partout. Il faut les chercher, parfois longtemps, mais ils sont indiqués sur les plans. Il y en a des tout simples, des moches, des beaux, des pleins de verdures, des abrités, ou pas, bref y en a de toutes sortes. Ci dessus un fumoir intérieur en haut du premier point de vue où on est monté. C’était tout simplement une mairie. Une mairie qui d’après la légende typiquement japonaise, serait en fait un Transformer endormis (rapport avec la forme des building qui forment effectivement des éléments d’un transformer, mais que vous ne verrez pas puisque ça fait parti des chose que j’ai oublié de prendre en photo …)

Japan 2014 Ici le point de vue de cette fameuse mairie, qui me dit « Bon bienvenu, mais t’as pas intérêt a te perdre, c’est pas Albi là ! ». On ne voit bien sur pas la moitié de Tokyo sur cette photo. L’immensité de cette ville n’est tout simplement pas descriptible, et je pense que seule une vue véritablement aérienne peut a peu près montrer la chose.

Japan 2014Hachiko ! Le célèbre chien qui a attendu son maitre a la gare de Shibuya même après sa mort, qui est donc devenu un symbole de fidélité, et qui a eu droit a sa statue et a sa longue file d’attente pour poser avec lui. Je n’ai pas vu l’interet de poser avec, avoir une photo de lui était amplement suffisant pour moi. Si elle n’avait pas été flou ça aurait était bien par contre … On en fait tout un plat mais en fait c’est petit, en plein milieu d’un minuscule lieu de pose (voyez la tronche de la pause quand vous voyez les « bancs » sur la photo), entre la sortie du métro et un fumoir.

Japan 2014 Non loin d’Hachiko, un petit café qui me rappelle ma petit vie de blogueuse au milieu de ce voyage dépaysant. L’Occitane Café, au dessus d’une grande boutique L’Occitane. Ils nous avaient caché ça. Peut etre a cause du gros Hello Kitty au dessus ? Comme je les comprends.

Japan 2014En parlant d’Hello Kitty … J’imaginais bien qu’ils en était fou là bas (bon en même temps ils sont tellement fou de tellement de choses différentes), mais pas au points d’avoir des boutiques dédiées. C’est pas des petites boutiques en plus, elles sont immenses et bien fournies.

Japan 2014Tout autre chose maintenant, un de mes meilleurs souvenirs du voyage, c’est la politesse et les courbettes et l’organisation. Il y parfois des gens qui ne sont là que pour guider une file vers un guichet, ou vers un taxi, ou nous accompagner sur 2 mètres. Là, la dame était là pour nous faire rentrer dans l’ascenseur, et nous a fait la première vrai courbette que j’ai pu voir. Prise sur le fait, c’est une de nos photos volées, qui n’est ni nette, ni cadrée, mais tellement belle a nos yeux.

  Japan 2014 Souvent, pour voir des temples il faut le mériter … Des marches, toujours des marches, glissantes, petites, a peine praticables pour certaines. On sent l’ancienneté de la chose. De toute façon quand c’est comme ici, on ne peux pas sentir autre chose. Un magnifique temple (ne le cherchez pas on ne le voit pas sur la photo, il est encore plus haut), immense, avec de vieux arbres et de la verdures luxuriante, au milieu de gratte ciel serrer comme des sardines, ne datant pas forcement de la dernière décennie. Ça implique forcement un ensemble de bâtiments religieux extrêmement vieux, épargné par un miracle japonais, pendant la poussé des habitations modernes. D’ailleurs, pour trouver ces marches, il faut savoir qu’elles sont là ! C’est caché entre deux petites rues il est presque impossible de tomber dessus par hasard. Les amateurs et amatrices de manga ou d’animés auront remarqué la multitude de câble téléphonique et autre, qui nous rappelle indirectement qu’on risque a tout moment de sentir la terre trembler (C’est a cause de cette activité sismique qu’ils ne peuvent pas tout enterrer, contrairement a nous)

Japan 2014Un petit exemple parmi des milliers d’autre, de ce qu’on peut trouver dans les recoins des temples. J’ai juste envie d’être une prêtresse et d’y passer ma vie. Ils financent l’entretient des temples en vendant des supports pour leur prière, les plus connu étant ce genre de tablettes, mais ça peut tout aussi bien être une peluche, un ruban, ou autre. Certains temples ont leur propres particularités, et c’est assez sympa de tomber sur autre chose que des tablettes au bout du 20° temple.

 Japan 2014 Japan 2014On passe encore a tout a fait autre chose, le seul restaurant qui m’a vraiment laissé un mauvais souvenir malgré le décor typique qui m’a enchanté, et qui m’a donné une leçon qui m’a servis pendant tout le reste du séjour : Ne pas commander si le nom des aliments n’est pas clairement inscrit sur la carte. Du genre « toutes sortes de thon ». Si c’est juste « Toutes sortes de sashimi », je passais mon tour. J’ai commandé ce qui s’est révélé être une sorte de « Chirashi du jour », donc pas du tout ressemblant a la photo sur la carte puisque changeant tout les jours. Je me suis retrouvé avec tout ces petits poisson dedans. Certes très appréciés des japonais, mais détesté de moi. C’est minuscule (vous voyez les grains de riz a coté), ça n’a aucun gout particulier peut être un petit gout de sel a la rigueur, ça peut aussi être parfois jaunâtre. On dirait juste de longs vers. Non vraiment, très peu pour moi.

 Japan 2014 Un petit panorama au passage.

   2014-09-15 07.49.06 2014-09-15 07.50.20 2014-09-15 07.51.09Notre hôtel a Kyoto, un fabuleux Ryokan « Gion Hatanaka » avec des chambres qui ressemble plus a des appartements. Salle de bain (avec baignoire en bois s’il vous plait) et toilette privée qui s’ouvre toute seule quand on ouvre la porte, petit balcon avec vu sur le temple d’en face (tant qu’a faire), bref, que du bonheur. On aurait pu techniquement demander un diner avec spectacle de Geisha, c’était un de leur lieu de travail, mais  ça coutait juste un oeil et demi. Tout les matins quand on partait, quelqu’un venait enlever nos lit et remettre la pièce en mode « salon » en remettant notre table et nos chaise au milieu, en remettant de l’eau glacé, et des friandises de bienvenue. En fin d’après midi, c’était le contraire, on venait la remettre en mode chambre. On était comme des coq en pâte.

2014-09-15 01.46.552014-09-13 06.40.472014-09-15 09.47.07 2014-09-13 07.29.58

Japan 2014 Ah ! Kyoto ! Une des choses que j’ai préféré dans le séjour même si c’était tendu niveau douleur au pieds. Il y a beaucoup moins de metro qu’a Tokyo puisque plus petit. Mais du coup c’est aussi bien plus beau, puisqu’on arrive a tomber sur de petites rues avec des maisons traditionnelles, souvent superbes pour nos yeux d’européen. Hormis l’architecture typique bien sur, il y a aussi leur habitude a aménager le peu d’extérieur qu’ils ont avec un gout sur et traditionnel. Ça aussi ça fait parti des choses que je regrette amèrement de ne pas avoir photographier. Il y avait parfois de mini jardins aménager sur a peine 40 cm sur 40 pour les plus grand, avec fontaine, rocher et sable zen. Tout ça a l’entrée, donc a même la rue, autant que ce simple arbre en pot sur la photo. On voyait aussi souvent certaines petites affaires a même la rue, des pots en terre, des chaises en bois, tout ce qu’on peux imaginer posé dans le coin d’un jardin lambda. Sauf que là, vous tendez la main vous pouvez le prendre. Cette confiance en l’humain était extraordinaire, et surtout parfaitement justifié là bas.

Japan 2014Je passe vraiment du coq a l’âne dans cet article, mais ce n’est pas facile de faire le tri dans tout ça, j’ai presque l’impression d’avoir vécu tout ça le meme jour, j’ai du mal a me rappeler l’ordre. Ici on voit les « tori » du Fushimi Inari. Grand temple où on peux faire poser des Tori, donc ces portes rouges, pour  nous porter chance moyennant un petit (gros en fait) don. On dit que l’entreprise Nintendo en a fait posé un, mais vu le nombre de portes (plus de 10 000), et les Kanji a déchiffrer, on allait pas le chercher. Ce sanctuaire est apparu dans le film « Mémoires d’une Geisha ».

Japan 2014Un des temples les plus sublimes que j’ai vu. De toute façon moi si on a l’impression que la nature a tout les droits, qu’il a de l’eau et des recoins secrets, je kiffe. J’ai juste envie de me poser sur cette pierre entre terre et eau a gauche, et de causer méditation avec les carpes.

Japan 2014Un peu moins de beauté et de joie pendant notre passage a Hiroshima. Non seulement il n’y a plus ou moins rien a y faire, mais la seule chose a voir c’est ça. Le dôme d’Hiroshima. C’était un grand bâtiment d’exposition. Si il est devenu le symbole de la célèbre bombe d’Hiroshima, c’est parce que c’est le bâtiment le plus proche de la cible prévue de la bombe, étant encore techniquement là. Les autres n’ayant bien sur pas résister a la bombe. L’atmosphère était un peu lourde, on se rend compte que même sur place, notre cerveau ne peux pas imaginer la scène. Mais ce passage a Hiroshima n’avait qu’un seul réel but, passer la nuit pour aller ensuite sur l’ile de Miyajima.

Japan 2014Japan 2014Ah ! Miyajima … L’ile fantastique des daims et d’un des célèbres Tori dans l’eau. Ce n’est pas celui qu’on voit souvent, entièrement dans l’eau avec un horizon entièrement vide derrière lui. Mais il reste impressionnant et mystique. Quand on est arrivé le matin par bateau le Tori était sur la plage. Et la plage était d’une jolie taille. Sur cette photo, c’était la fin de l’apres midi, et la marée avait fait son effet. Se dire qu’on a traversé la plage devant ce Tori quelques heures avant, c’est vraiment étrange. L’ile en elle même est très belle, pleine de verdure, de recoins, de mini temple.

  Japan 2014 Il a fallu attendre le dernier voyage en Shinkansen (le TGV japonais) Kyoto – Tokyo pour enfin apercevoir le grand, le fabuleux, le magnifique, le grandiose Mont Fuji. Je l’attendais avec impatience, les nuages nous le cachait a chaque fois qu’on essayait de monter sur un point de vue. Mais il était là, je l’ai mitraillé. Je n’ai pas vraiment réussi les photos de lui, mais elle n’ont pas de prix pour moi. Ce Mont Fuji, c’est comme une divinité dans mon esprit. Il faut dire qu’il est tellement grand, j’avais l’impression qu’il flottait dans le ciel, au dessus de la ville qu’on voit. Je n’arrivais pas a croire qu’il était si grand, si énorme que je le voyais en fait de très loin… Ça ne m’étonne plus qu’on puisse le voir aussi bien et aussi grand de tant d’endroit différents et éloignés du Japon.

Japan 2014 Japan 2014 Japan 2014On termine avec une petite virée a Kamakura, très jolie ville en bord de mer. avec une plage typique, c’est a dire petite, pas entretenue, sale, et de toute façon vide puisqu’ils n’aiment que se baigner a Hawaï pendant leur voyage de noce parait-il.  On a pris l’habitude de voir les arbre et la végétation sculptée, les bonsaï, ils gèrent. Mais cet arbre là quand même c’est le niveau au dessus ! Ensuite petit moment Kawaii : Les petits donut en forme d’animaux qui nous ont sauvé d’un repas moyennement réussi. Les oreilles sont en fait de petites noix sous le glaçage. C’est tout mimi. Un « champs » de nénuphar. Apparemment sauvage (mais avec tortues, carpes, et canard), on en voyait souvent. C’était devant une crèche ou une école maternelle, pas de barrière, rien. Les enfants japonais sont sages et disciplinés on dirait.

 Voilà pour les plus belles et les plus explicites des photos que j’ai ramené de ce fabuleux voyage au Japon avec mon meilleur ami. J’espère vous avoir un minimum transmis mes emotions. C’est encore trop frais pour que je puisse juger si une photo sera intéressante pour vous ou au contraire très ennuyeuse, mes souvenirs parasites un peu cette réflexion.

Et vous savez quoi ? Si on me demandait de reparti maintenant, là tout de suite pour 12h d’avion … je crois que j’irais.

Publié dans Coup de coeur | Marqué avec , | 11 commentaires

Apéro Beauté 2014 Toulouse

Me voilà toute fraichement revenu de la soirée Apéro Beauté, le Weleda Bioty Tour.

Encore cette année, ce fut un événement bien réussi, plein de chaleur et de joie (et de grignotage, forcement). Ça s’est fait au salon Michel Ortega dans le centre ville de Toulouse. Dans une rue où je passe presque toute les semaines, mais qui est ce genre de rue où on ne voit que les boutiques qu’on connait déjà. D’ailleurs j’ai été surprise en découvrant un lieu si grand et si beau alors que la devanture, certes plus classe que le Subway pas loin, laissait pensé a un salon de coiffure lambda.

Mais que neni, non seulement c’est immense, mais c’est aussi superbe avec lustres et décorations brillantes (mais pas vulgairement bling bling), et … un piano ! J’ai entendu pendant la soirée que sa présence n’était pas du a l’apéro beauté, mais qu’il était la tout le temps. Le pianiste pendant la soirée semblait un peu perdu, personne ne semblait lui prêter attention. C’était pourtant bien agréable et ça apportait un gros plus a la soirée, ce que je suis d’ailleurs allé lui dire des que j’en ai eu l’occasion. Par contre j’ai du mal a l’imaginer pendant un jour normal dans ce salon. Ça doit faire bizarre d’attendre que sa couleur prenne, avec un pianiste qui fait son taf derrière (et passer devant lui pour aller aux bacs de rinçage en plus), je me demande si je serais pas un peu gêné.

Apero Beauté

Bref, c’est le genre d’endroit un peu magique où on se sent d’emblée privilégier (ou pas du tout a sa place, suivant votre style). Je n’irais pas sans avoir soigné ma tenue en tout cas, alors que je vais chez mes coiffeuses limite a moitié en pyjama (pour ma defense mon pyjama c’est une pantalon de grossesse et un débardeur tout simple, alors ça passe).

Le programme :

  • Différents ateliers a choisir a l’entrée (deux atelier par binôme)
  • Une chasse aux réponses pour un Quizz Weleda, en prevision d’un tirage au sort pour gagner … des produits Weleda.

Les partenaires : Weleda, bo.ho et Michel Ortega pour le coté beauté, et Vaïvaï, Bisson, et TooGood pour le buffet

Apero Beauté

On a choisi les ateliers Massage et Coiffure. Mais il y avait aussi maquillage, bar a ongle (les deux avec du matériel Bo.Ho), et un atelier mystérieux dont je n’ai entendu parler qu’a la toute fin, et qu’on ne m’a pas proposé au moment du choix : Massage du cuir chevelu. Je m’en serais rappeler si on me l’avais proposé, tout simplement parce que je suis tellement fan de ce massage que je choisi mes salons de coiffure en fonction de ça. Si y a pas, j’y vais pas. Bon sauf dans ma campagne albigeoise où je n’ai pas le choix du tout (qu’un seul salon a moins d’une heure de marche).

L’atelier massage Weleda, c’était pour les mains. D’habitude on vous masse les deux bras et les mains. Ça permet de ne pas repartir avec un bras ultra détendu, avec des fourmis de bien être, et l’autre qui est jaloux et attends son tour qui n’arrivera jamais. Ce n’est pas super agréable. Justement cet atelier ne prévoyait qu’un seul bras. MAIS ! Parce que y a un sacré mais, c’est qu’il y avait aussi une parti apprentissage ! On nous a massé un bras bien comme il faut, en nous expliquant tout (et c’était juste trop bon), puis ça a été notre tour de masser. Moi j’ai massé l’animatrice (quel dur métier que de bosser chez Weleda et de se faire masser toute la soirée), en suivant les instructions. Du coup, je sais maintenant faire un massage des bras efficace. Pendant d’autre événements, j’avais déjà regardé comment elles faisaient pour le faire a mes hommes, mais c’est vrai que les explications et les commentaires étaient vraiment bienvenu, j’ai beaucoup appris. Ce petit exercice dont j’ai profité a fond pour apprendre le moindre geste, a fait que finalement mon autre bras n’a pas été si jaloux que ça. J’ai bien plus apprécier l’apprentissage que le massage pourtant très efficace.

Apero Beauté

Ensuite l’attente, l’attente, et l’attente. L’atelier coiffure a en effet eu un peu de retard sur le planning. Une bonne demi heure d’attente en plus d’attendre notre heure de passage, en rigolant avec le binôme d’avant, et le binôme d’après, et c’était a nous.

En attendant nous sommes passé par la case buffet. Des biscuits Bisson et des chips de soja Toogood, ainsi que de l’eau de coco nature ou aromatisé Vaïvaï. J’étais très enthousiaste a l’idée d’enfin gouter l’eau de coco, même si pour moi ça n’a aucun vrai intérêt gustatif comparé a l’eau, ça me plaisait beaucoup d’y gouter. Et bien j’ai été très déçue. Des la première gorgé j’ai eu envie d’arrêter. Je l’ai a peu près fini parce que je déteste le gaspillage, et que pour moi quand on ouvre quelques chose, on le fini. Mais je me forçait vraiment, il y avait un arrière gout tres désagréable, pas du tout le gout de coco auquel je m’attendais. J’imagine que les autres produits de la gamme, qui avait un gout de fruit était meilleur. Malheureusement les briques sont très vite partie. A croire que tout le monde savait deja ce que donnait la chose en version nature. Par contre coté biscuit Bisson et chips Toogood ça a été tout le contraire. Je suis en train de tout simplement chercher activement a les retrouver. Surtout les chips au soja au gout si intense, si bon ! Le genre de petite chose où on fini le paquet sans s’en rendre compte et où on se leche les doigts pendant 15 minutes apres l’avoir fini. Et tellement pas écœurant en plus, ce qui est rare. Coté calorie c’était raisonnable, 85 calories les 12 ou 15 chips (indiqué sur le paquet). Nous avons convaincu une participante de gouter la version BBQ qu’elle pensait trop forte comme dans les chips traditionnelle, et elle m’a convaincu de gouter la version tomate herbe que je pensais sans gout et pas du tout intéressante.  Nous avons toute les deux finalement adoré. Et je dois dire que cette version que je boudais au début est devenu mon second gout préféré des trois. Le premier étant la version BBQ bien sur, puisque ça fait parti de mes gouts préférés en général. Coté gâteau, pensant a l’apport calorique je n’en ai gouté qu’un seul, gout caramel. Il y avait aussi spéculos, pur beurre, cranberries. Et là aussi j’ai trouvé un gout intense de caramel contrairement a l’habituel biscuits trop sec et sans gout a l’arrière gout vaguement caramélisé.

Apero Beauté

Le temps de chopper un verre d’eau, et c’est mon tour pour la coiffure. C’était bien sur l’équipe du salon hôte qui était au travail. Beaucoup de coiffure se ressemblaient, mais en même temps dans ce genre d’événement les coiffeurs n’ont pas vraiment le choix que de faire du simple et efficace. Ils ont 15 minutes en moyenne par personne, ils en font 30 dans la soirée, et certains cheveux sont moins coopératif que d’autre. D’ailleurs les miens étaient « glissant » si j’en crois ma gentille coiffeuse. Fraichement lavé et en relative bonne santé donc tres lisse, c’est peut être pour ça. Mon seul mauvais moment : Elle avait tendance a « mal viser » et a essayer d’enfoncer les épingles dans mon crane au lieu du chignon. Mais c’était pas bien méchant.

A la sortie, on nous a offert une petit poche avec entre autre un code a rentrer sur le site Apero Beauté. Ce code pouvait nous faire gagner des produits Weleda ou Bo.Ho, le mien était bien entendu perdant. Nous sommes aussi reparti avec un paquet des gâteaux tant apprécier au buffet, mais avec des gouts complétement différents, histoire de gouter et de connaitre vraiment toute la gamme.

En résumé, cet événements était vraiment très réussi et j’ai hâte de pouvoir m’inscrire a la prochaine édition. Encore une fois on s’est fait chouchouter et les organisateurs étaient très chaleureux malgré la succession d’Apero Beauté qui doit être bien crevant. Toujours souriants, même gourmand pour certains (on était pas les seules a adorer les chips au soja gout BBQ), ils faisait tout pour nous faire sourire a notre tour.

L’an prochain, inscrivez vous !

Publié dans Blabla | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Nail art Annie aime aussi les sucettes a la cerise

 Aujourd’hui, je vous montre mon dernier nail art en date. Avant mon départ au Japon, mon coloc est parti bosser a Cordes, cité que j’adore par son atmosphère ancienne pleine de secret et d’histoire. C’est le genre d’endroit où si j’osais, je resterais toute la journée a me balader, voir a tourner en rond, dans la cité en tenue médiévale et a m’y croire. J’aime imaginer ce qui était là avant, comment la vie s’y passait avant, quel galère ça devait être de monter ces saletés de rues pavés avec un attelage …

Bref, ils savent que j’aime Cordes, donc ils me rapportent toujours un petit quelques choses. C’est pas loin de chez nous, mais la route est tellement peu agréable que la dernière fois que j’y suis allé c’était il y a au moins 6 ans.

Cette fois ci, on m’a donc ramené des petites choses sympathiques a déguster. Parce que quand on connait pas Cordes on s’en doute pas, mais y a le musée du sucre là bas. Oui oui.

Entre les croquant de Cordes, des chocolat de Yves Thuries (qu’on a a Albi aussi remarquez), et les sucettes géantes, y a de quoi se gâter quelques dents !

Et justement, parmi ces petites douceurs il y avait (notez que j’en parle au passé) une sucettes géantes au citron. Tout de suite, j’ai eu une envie aussi soudaine qu’inexplicable de m’en inspirer pour un nail art improvisé.

La peinture Prince Auguste et les Vernis Kiko et O.P.I sont mes amis. Je me suis pas prise la tête c’est entièrement fait au feeling du moment rien n’est calculé.

nail art

Au départ j’avais fait les sucettes sur l’accent nail blanc. De petits ronds rose, une spirale blanche en caressant tout doucement avec la pointe du pinceau, et on est bon. Mais il manquait quelques chose, alors en faisant les tiges, j’ai eu envie de rajouter des petits pois par ci par là, toujours avec la pointe du pinceau. Ils n’illustrent rien en particulier, juste de la déco qui rempli un vide qui me gênait.

Mais ça suffisait toujours pas. Je n’aime pas peindre un des ongles « non accent nail » d’habitude, je trouve que ça déséquilibre la chose et que ça appelle a le faire sur tout les autres ongles et donc a finir avec un nail art tres lourd. Mais c’est ce qui arrive quand on fait un nail art au feeling, on ne réfléchis pas a ce genre de chose. On fait.

nail art

Donc un gros pois rose pour la grosse sucettes, j’ai du repasser plusieurs couche parce que sur le vernis foncé, fatalement, ça ressortait pas assez. Un petit coup de blanc pour faire le reflet et donc donner du relief a cette délicieuse sphère a la cerise (oui, j’ai décidé qu’elle était a la cerise), la tige et …. non ça allait toujours pas. J’ai fini par ce petit halo violet qui fait presque la transition entre le fond violet foncé et ce rose sucette. Et ne me demandez pas pourquoi, j’ai rajouté quelques rayon blanc.

Finalement, je trouve ça plutôt pas mal, je suis assez fiere de ma sucette a la cerise, surtout de ce petit reflet que je trouve assez réussi pour mon niveau. Et le fait qu’un des ongles foncé soit nail-arté ne me dérange pas tant que ça maintenant que c’est fini.

  nail art

Publié dans Onglerie | Marqué avec , , | Laisser un commentaire