Nail art fleur de cerisier inspiration tatouage version 1

nail art

Bon aujourd’hui je vais vous montrer du moche. Pas du joli  où on aurait pu faire mieux, et où on se dévalorise par déception, non non, du vrai moche.

En plus, je me suis aperçu trop tard que mon pinceau était foireux. J’étais parti du constat que j’avais perdu la main, mais en piquant un pinceau a un des coloc, j’ai plus eu aucun soucis sur un autre nail art. Comme quoi …

Bref, je me suis basé sur un tatouage que je trouve formidable, et qui inspirera probablement le mien si je saute le pas un jour. J’aime cette idée de tatouage en deux partie. Pourquoi ne pas imaginer que les pétales du bas sont pour tout le monde (quand le tee shirt remonte en se baissant par exemple), et que toute la branche n’est que pour monsieur. Comme la partie immergée de l’iceberg. Bon le fait est que là, il suffit d’un dos nu pour voir la branche, mais je trouve cette idée de partie caché visible seulement en intimité totale particulièrement séduisante.

En réfléchissant au motif du tatouage que je voudrais, la première chose qui me viens a l’esprit c’est les fleurs de cerisier en mouvement, un peu aérien avec des pétales qui tombent. Quand j’ai vu ce tatouage j’ai bugué dessus. J’aurais pu le dessiner moi même (si j’avais pu dessiner autre chose que des gribouillis)

fb500e7aa28ed395936bd97cac4457b4

Bon, place au nail art maintenant.

Je ne suis pas chez moi, je n’ai pas mes vernis. J’en ai actuellement 4 avec moi sans compter une base et un top coat. Autant dire que si j’ai envie de faire un truc, j’ai pas le choix c’est peinture ! Comme d’hab j’ai piqué les peinture pour figurine des coloc, qui marchent très bien pour peu qu’on ai pas envie de faire du one stroke (trop fluide et liquide pour ça).

J’ai commencé par la branche en violet foncé sur l’accent nail blanc OPI Alpine Snow puisque j’avais déjà mon Kiko 245 a paillettes. Pour ce choix je suis assez contente, meme si la peinture est matte et sans paillettes, ça ne choque pas je trouve.

nail art

Ensuite j’ai commencé a foiré le prélèvement de peinture rose. En fait ce genre de peinture il faut vraiment bien la remuer pour que tout le pigment se mélange au produit liant, et donc avoir la vrai couleur. Là je ne l’ai pas assez, mais du coup ça m’a permis d’avoir 2 voir 3 nuances de roses avec le même flacon. Les fails, ça a parfois des cotés positifs.

Du coup j’ai placé quelques fleurs et quelques pétales en rose pale, puis en rose medium, puis en fushia. Malheureusement, ça se voit pas … Comme on voyait tout de même beaucoup les branches foncés, ça faisait étrange, j’ai essayé de mettre des fleurs par dessus pour voir les branches par transparence. Sauf que la peinture rose est transparente … Alors il a fallu pleiiiiiiiin de couches.

D’ailleurs, ça n’a jamais séché ! Les pétales du bas se sont souvent fait la malle avant que j’arrive a prendre le temps de faire une photo, j’ai du les refaire plusieurs fois.

  nail art

Publié dans Blabla, Onglerie | Marqué avec , , | Un commentaire

Je teste le coloriage pour adulte / anti-stress

Cette folie du coloriage pour adulte (ou le coloriage anti-stress, ça fait plus sérieux) m’a toujours laissé pantoise. En fait c’est surtout le prix des bouquins qui me laissait loin du phénomène, et a l’époque il n’existait pas vraiment de moyen d’avoir des coloriages complexe a bas prix.

J’adorais colorier quand j’étais gamine, c’est d’ailleurs ce qui m’a longtemps donné une réputation de petit ange partout où j’allais (mouhahahaha … les fous …), qui m’a donné le gout des couleurs et de la créativité. Seulement en grandissant on en fait le tour. Entre la cible exclusivement enfantine et la difficulté toute relative, on vous pousse a ne plus en faire. « Tu es idiote où quoi ? Tu n’a plus l’age de faire ça voyons ! » Oui, l’ouverture d’esprit de mon entourage est elle aussi toute relative.

Cependant, j’aime tellement manipuler les couleurs, et je sais tellement pas dessiner quoique ce soit, que je ne pouvais pas passer a coté indéfiniment non plus. « C’est anti-stress vous dites ? Ok j’en ai donc BESOIN pour mon voyage en avion ». Tant pis pour les grincheux et leur « mais t’as quel age ? ». J’ai retrouvé un plaisir que je considère avoir perdu pour rien a cause d’un manque d’offre adéquate. Parce que oui, je le dis maintenant que j’ai essayé, j’adore. Je kiffe. Je suis fan. J’adhère.

coloriage pour adulte / linart

L’envie de sauter le pas m’a été donné par quelques photos sur Intagram, l’imminence de mon vol, et le stress grandissant. Mais je suis plutôt du genre a toujours chercher le moins cher, voir le gratuit. Maintenant que la mode s’est un peu plus développé, on en trouve des tonnes sur le net ! Je vous conseille surtout de les chercher sur Pinterest, où ils sont plus facile a voir et a télécharger. Il y a des tableaux entier consacré a cet art, j’en ai moi même créer un du coup ICI, histoire de me faire une petite banque de motifs. Vous en trouverez en cherchant tout simplement « coloriage adulte », ou avec la version anglophone « adult coloring pages ». Un autre intérêt de chercher les coloriage sur le net est de pouvoir visualiser certaines pages des bouquins en vente, et donc se faire une idée si on va aimer ou pas sans avoir a se déplacer. Dans ces cas là, les images sont trop petites pour les imprimer, mais en même temps ça ne serait pas honnête.

Je vois par contre maintenant un petit intérêt a avoir un bouquin plutôt que des feuilles volantes imprimés. Déjà c’est joli un livre, surtout quand il est bourré de vos couleurs, j’ai réellement envie de l’ouvrir, d’en prendre soin, de ne pas foirer mon coloriage, ect. Les pages peuvent être aussi plus ou moins épaisse, donc parfois plus adapté si vous souhaitez utiliser des feutres (bha oui, ça traverse les feutres). Est-ce que ça justifie le prix ? Je n’en suis pas sure. Si les dessins que j’ai croisé en feuilletant les livres dans le magasin sont magnifiques, et réellement adaptés pour les adultes et la concentration, on peut en trouver quelques un du même acabits (vous trouvez pas que je cause bien aujourd’hui?) gratuitement sur Pinterest ou ailleurs, alors après tout … Néanmoins je pense que je vais collectionner les livres, histoire d’encourager et de soutenir le mouvement, et par la suite compléter ma collection par les gratuits quand j’aurais fait le tour des livre existants. Pour le moment j’ai pas le choix j’ai pas accès a une imprimante avant le départ donc ça sera livre.

Mais parlons maintenant de l’objet, des outils, des résultats.

Oui ça détend. Je sais pas si ça sera suffisant pour le voyage en avion et donc un stress particulièrement intense, mais au sol ça m’aide déjà pas mal. Le fait est qu’on doit se concentrer sur les zone a colorier, donc on oublie un peu ce qui nous entoure, l’heure, ect. Perso ça me permet aussi d’oublier l’heure quand il me reste encore 2h30 avant de pouvoir penser a manger, alors que j’ai déjà une dalle monstre qui me fait regarder ma montre toute les 3 minutes.

Je prends ça assez au sérieux et je ne me contente pas de colorier simplement une zone avec une couleur. Non j’essaye de faire des dégradés de 2 voir 3 couleurs, des mélanges. Je n’ai pas beaucoup de couleurs disponible, je ne veux pas trop charger mon bagage en soute, du coup je dois jongler avec mes 12 amis, pour faire un truc potable avec des couleurs qui claquent et qui ne soient pas trop répétitives. Les dégradés aident énormément pour faire ça.

Ce que j’utilise, c’est tout simplement ce que j’ai trouvé en meilleur rapport qualité prix au moment où j’ai acheté mon livre : Des crayons de couleur Faber Castell, marque que j’aime beaucoup. J’ai aussi une botte secrète, une gomme ultra fine Mono Zero qu’utilisent certains illustrateur, elle est trouvable dans certains magasin de loisirs créatifs et d’art (pas mon Cultura par contre), parce qu’a 28 ans je dépasse encore si c’est trop petit! Ouais ouais! Et bien sur, le bouquin. J’ai longtemps hésité entre deux. Le Jardin Secret, ou les Forets Féerique. J’ai choisi le premier parce que j’ai voulu privilégier le poids, mais j’aurais du en faire abstraction finalement ce n’était pas très utile.

coloriage pour adulte / linart

Et voici la première page, la première œuvre, mon entrée en la matière :

coloriage pour adulte / linart

Non je n’ai pas renversé mon eau aromatisée dessus, je ne voulais pas montré mon nom, voilà tout

coloriage pour adulte / linart

Les autres œuvres commencées n’étant pas encore finies, je préfère ne pas les montrer pour l’instant. Et a vrai dire quand j’ai pris ces photos je pensais avoir fini cette page … Mais non, il y a une petite fleur récalcitrante que je n’avais point vu ( a force on voit plus l’ensemble du dessin)

J’ai essayé de travailler au mieux mes dégradés, et surtout d’en faire le plus possible même sur les toutes petites feuilles. Et je dois avouer que je suis assez fière de moi et du résultat pour cette première page. Vu le peu de couleur que j’ai, je ne pensais pas pouvoir obtenir tant de différence entre les fleurs, et tant de vie. Le fait que j’ai voulu faire des dégradé m’a obligé a m’orienter vers les crayons de couleurs et non les feutres (je ne suis jamais arrivé a en faire quoique ce soit), j’avais un peu peur que les couleurs soient fades, mais finalement en insistant bien elles sont au contraire très satisfaisantes.

La durée de vie est assez impressionnante puisqu’on met un temps fou a colorier le moindre feuillage. Et c’est là que le prix (même si 12€ c’est … 98 francs !) peut éventuellement être oublié. Je m’éclate sur mon bouquin, mais je sais très bien que dans 4 jours je risque d’être toujours sur les 2 pages où j’en suis aujourd’hui. Et il y en a plus de 90 a colorier.

Non vraiment, essayez.

Publié dans Blabla, Coup de coeur | Marqué avec , | 5 commentaires

Les tresors gourmands du Japon

Vous le savez surement si vous me suivez sur les réseaux sociaux, je suis une adepte des friandises asiatiques. C’est donc avec un bonheur rarement dissimulé que je fais parfois une commande sur le site du diable : CandySan

Je commande rarement a cause des frais de ports. En effet c’est au poids, et si pas mal de mes friandises préférés sont légères, plus on en prends plus ça monte. Et ce n’est pas facile d’arriver a se contenir sur les quantités. Surtout que les rupture de stock ne sont pas rare, j’ai donc tendance a essayer de prendre tout le stock quand j’en trouve.

Ceci est une vieille commande, mais ma dernière en date. Beaucoup de produits ont été commandé pour tester, je ne connaissais absolument rien de tout ça, c’était la totale découverte. Et finalement, j’ai pratiquement tout aimé, je surveille même certains re-stockage !

D’ailleurs cet article est là pour vous parler de mes préférés, au cas où vous auriez envie de vous laisser tenté par une commande.

CandySan

Parmi ces produits, mon gâteau préféré entre tous : L’Oreo Chocolate Pie, fourré a la guimauve. Mieux qu’un Oréo en fait, ce n’est pas un biscuit mais bien un gâteau, c’est une espèce de génoise. Ce qui pour moi est juste fabuleux. C’est tellement moelleux et si savoureux que je les fait durer (il m’en reste un, je n’ose pas le manger) et que j’espère très fort pouvoir en trouver au Japon.

C’est gros, c’est mou, c’est bon, c’est délicieux et même pas écœurant.

Oreo CandySan  Oreo CandySan

Pour l’apéritif je vous propose Cheeza. C’est un petit gâteau apéritif croquant, en forme de triangle/part de pizza/tout ça. La petite particularité de ce produit, c’est que le 53% que vous voyez inscrit sur le paquet c’est le pourcentage de fromage dedans, du vrai fromage. Et je peux vous dire que ça se sent bien ! Non pas que ça sente mauvais, mais en bouche c’est une véritable explosion fromagère, pourtant pas du tout agressive, que du bonheur. Le gout est tellement intense que j’en ai parfois mal aux gencives.

 Il y a plusieurs gout proposé, Gorgonzola, Camembert, Cheddar … Ils ont sorti des version pizza ou crevettes, mais le pourcentage descend a 30% (ce qui est déjà beaucoup quand on voit le pourcentage de nos gâteaux apéritifs)

CandySanCandySan

Si ça ne vous suffit pas, vous avez aussi les très originale bâtonnet de riz soufflé Umaibo. Outre le format qu’on a pas vraiment l’habitude de voir dans le rayon apéro (et qu’on n’attends pas a voir dans un pays qui mange aussi sain et en petit quantité), c’est les gouts qui font que ce produit est intéressant. Les gouts originaux, intense et extrêmement réussi ! Le stick a la biscotte beurre a vraiment gout a la biscotte beurré (en plus avec la texture c’est tout a fait ça), la version salami aussi, la version crevette mayonnaise aussi ! Bref c’est vraiment reussi. Vous avez aussi gout salade d’oignon, poulet curry, ou encore langue de boeuf. Les nouveautés ne sont pas rare. Comme pour les chips, c’est dans la poudre que tout se joue, c’est donc un produit qu’il faut manger dans son emballage sous peine de se retrouver les mains pleine de poudre, et de passer son temps a se les lécher goulument.

CandySanCandySan

Parmi les produis que j’ai mis du temps a me décider a commandé, il y avait la Viande Seché au poivre Gyu Gyu.

C’est filandreux, c’est poivré, c’est sec, et ça a un sacré gout de reviens-y. Moi en tout cas j’ai adoré. Pas assez gout de viande pour mes hommes, mais c’est tout de même bien parti meme sans moi ! J’en avais pourtant pris 10 paquet (tout le stock en fait).

Vous avez aussi les versions Poisson séché, calamar séché ou encore algue !

CandySanCandySan

Ceci, c’est ce que je mange le plus. Je serais même prête a faire une nouvelle commande entièrement composé de ces petites barres. Ce sont des barres a mâcher, une sorte de barre de bonbon Kréma en sommes. Ça s’appelle les Gaburichuu

Les Kréma c’est mon pécher mignon. J’ai parfois des crises de sucre où je ferais tout pour en avoir un seul. Alors ces barres sont géniale pour moi.

Le soucis avec les bonbons a mâcher japonais, c’est leur texture. Ils sont souvent une texture trop molle, ou trop gélifié par rapport a nos pâte a mâcher (Ce qui leur permet de pouvoir mettre des billes d’un gout différent ou pétillant dans un bonbon remarquez), ceux là, ils sont très bien. C’est la meilleure texture que j’ai trouvé, et ça aussi, si je pouvais en trouver quelques uns pendant mon voyage, je cracherais pas dessus !

CandySan

Et petite umeboshi dans l’Onigiri, il y a un système de parrainage ! Alors si vous commandez, n’hésitez pas a m’inscrire en marraine en utilisant ce lien : http://www.candysan.com/?s=0840602

Publié dans Coup de coeur | Marqué avec , , | 6 commentaires

Tosowoong et Hadalabo, le miracle venu d’ailleurs

En terme de soin visage je suis un cancre.

Je vis dans un environnement pas du tout propice ni a la détente, ni au soin, encore moins au cocooning. Sans parler du fais que vivre chez ses parents, revient a ne plus pouvoir sortir de sa chambre a partir de 22h sous peine de les réveiller. Et pour moi, un soin ça doit être précédé d’un nettoyage minutieux, et suivi de l’heure de dodo (plus ou moins hein), donc j’ai besoin d’eau et d’un évier, donc de la salle de bain parfois un peu tard.

Hadalabo Tosowoong

A force de me faire avoir par l’heure, j’oublie carrément que j’ai des soins et que je dois soigner ma peau.

Mais heureusement, depuis peu je passe beaucoup de temps hors de chez moi qu’avant, parfois une semaine entière (j’ai des amis trop chouette). Et le fait est que ça m’a fait prendre conscience de tout ça. En effet, depuis que je vais là bas aussi souvent, non seulement je prends plaisir a prendre du temps pour ma peau, mais elle me l’a tout de suite rendu.

Quand on est la seule a se coucher avant 1h du mat, ça aide.

Du coup j’ai eu envie de repartir sur de bonne base, avec de bon produits, bien adapté a ma peau et a mes besoin. Ni une ni deux je suis allé toqué chez Aya19th, la seule en qui j’avais entièrement confiance. Elle sais toujours tout en ce qui concerne la peau et ce que les produits peuvent lui faire de bien ou de mal. Si ça rate, c’est que TU as merdé quelque part.

J’avais assez confiance pour commander sur 2 sites que je ne connaissait pas, avec de possibles frais de douanes, des produits que je n’aurais jamais acheté moi même et bien plus cher que mes achats habituels, sans même rechigner.

Une brosse Tosowoong (ICI par exemple) et le Nettoyant mousse Hadalabo (que j’ai pris ICI)

On m’avait dit, « la Tosowoong il faut pas l’utiliser tout les jours, ça décape en douceur mais ça décape ».  Quand on voit la brosse on ne peux que se dire « mais qu’est-ce qu’elle raconte, elle a une peau en sucre ou quoi ! Meme une licorne angora c’est moins doux que ça ! » Du coup on le fait tout les jours.

Une petite photo des poils tout sec en passant, tellement difficile en prendre en photo qu’il faut mettre un doigts dedans. Sinon c’est tellement bien rangé qu’on a du mal a voir les poils. Mon appareil m’a sorti des zone jaunâtres sur mes photos, j’ignore pourquoi puisque elle ne sont passé par aucun filtre ou logiciel photos (a part la première pour la décorer un peu). Je vous les livre brut de décoffrage.

Tosowoong

Perso, ma peau s’est vraiment vengé au 3° jour a peine. Le second elle était déjà bien rouge d’irritation, mais ça allait a peu pres. Le 3° soir, j’ai eu des mini marque de brulure douloureuses. Alors si, ça décape bien, c’est juste qu’on le sent pas !

Par contre, si on suit les instruction d’Aya, c’est a dire laisser la peau se reposer au moins une journée, voir 2 suivant sa réaction, c’est juste miraculeux cette petite brosse ! Bon le savon aussi y est pour quelque chose, c’est un duo que je ne sépare jamais tellement je suis fan des deux.

En fait ce n’est pas un nettoyant comme les autres, c’est un nettoyant plus doux que doux, de la gamme « gokujyun » hydratante bourré d’acide hyaluronique machin truc qui hydrate, de chez Hadalabo (que je vais chercher une fois au Japon d’ailleurs, si je pouvais en ramener un petit stock …), et comme la brosse a pour fonction de décupler le pouvoir nettoyant du dit nettoyant … c’est C-C-C COMBO ! C’est d’ailleurs pour ça qu’il faut un nettoyant plus doux que doux, c’est parce que son pouvoir est décuplé, donc son agressivité aussi qu’elle a dit Aya. Moi, j’écoute.

Le résultat c’est que ma peau est douce comme après un gommage, mais pas sèche, et même pas rouge si on a espacé les brossages. La mousse est vraiment agréable, le brossage on le fait vraiment avec plaisir, on dessine presque avec. J’ai aussi moins de micro-kystes, alors que je dois tout les ans aller me les faire enlever (je les ai en voie lacté sur la tronche), et je trouve ma peau plus claire, plus saine, plus unifiée.

Comment on s’en sert ?

On mouille la petite brosse, que ça fait un peu mal au cœur d’ailleurs vu que c’est quand même tout joli quand les poil sont sec et tout doux, on l’essore parce que sinon c’est les chute du Niagara, on met une noisette de nettoyant dessus, et hop, on fait des cercles et des cercles et encore des cercles sur le visage. On a un peu l’impression de se servir d’un blaireau de barbier et de mousse a raser parfois, j’avoue, mais c’est tellement tout doux et tout mousseux qu’on s’en fiche complétement. En plus, le nettoyant a un aspect irisé nacré que je trouve assez mignon.

Voici la brosse mouillée et la noisette de nettoyant nacré.Hadalabo Tosowoong

Je vous conseille de laisser la brosse sécher a l’air libre et pendue quelques part. Sinon elle a tendance a retenir un peu d’eau au fond de ces poils et a prendre rapidement une odeur d’eau croupie. En la pendant au bouton de porte de mon placard, je n’ai plus jamais eu ce soucis.

Bref, je kiffe les long poils de licorne qui rentre dans mes pores et le nettoyant qu’elle y emmène.

Depuis, j’ai même tenté d’autre produits de la gamme Gokujyun d’Hadalabo, c’est a dire l’huile démaquillante, la lotion hydratante qui est magique elle aussi et la crème hydratante (trop riche pour mes pores capricieux, dommage)

Hadalabo Tosowoong

Pour les plus curieuse, voici la texture de l’huile démaquillante, comme vous le voyez malgré le filtre jaunâtre de mon appareil, le produit est aussi transparent que de l’eau.

Hadalabo

Publié dans Coup de coeur | Marqué avec , , | 2 commentaires

Mon premier voyage (Japooooon)

Si vous me suivez sur Twitter, Facebook, Instagram, Pinterest ou Skype, vous avez du avoir vent de cette folie qui débarque dans ma vie par surprise cette année.

Mon meilleur ami et moi sommes fan du Japon et de sa culture depuis longtemps, depuis avant qu’on se connaisse au lycée en fait. Il travaille depuis longtemps et peux donc s’offrir son petit voyage sur place tout les ans. Et il me propose systématiquement d’y aller avec lui. Ne travaillant pas suffisamment, je refuse tout les ans, le cœur lourd.

Cette année, j’ai été plus ou moins piégée. Mais dans le sens le plus agréable possible, bien sur. Pour faire court, il a fait en sorte que je n’ai aucune excuse pour refuser, vraiment aucune.

Me voilà donc partie dans les préparatifs pour un voyage que je n’avais jamais osé rêver. Bien que ça ne soit que pour Septembre, il y a de nombreuses choses a préparer a l’avance, et on y ai déjà depuis quelques mois. Par exemple si on veux visiter le musée Ghibli (juste incontournable), il faut commander les entrées 3 mois a l’avance, et donner la date et même l’heure a laquelle on va y aller ! Je trouve ça complétement dingue.

Il va sans dire que je vais essayer de ramener un stock max de produits de beauté asiat’ (et de bonbons, mais ça reste entre nous).

Ouais je vais voir ça aussi

Notre périple passera par Tokyo, puis Kyoto, Nara, Hiroshima (je l’ai pas encore dis a ma mère, radiation, tout ça), et re Tokyo pour aller au Tokyo Game Show entre autre. Autant vous dire que si je survis a l’avion, je vais voir du pays et des milliards de choses qui me feront pleurer de beauté. La chance que j’ai en plus de tout ça, c’est de partir avec quelqu’un qui connait, qui sait parler japonais, qui connait les attrape touristes et les petits bijoux cachés. D’ailleurs, j’ai pas intérêt a me perdre et a me retrouver sans lui parce que mon plan d’apprendre le japonais tombe a l’eau tout les ans depuis maintenant 6 ans. Et cette année ça ne s’est pas arrangé. Je devrais la jouer langue des signes et baragouinage en anglais. Mon anglais qui fait dire aux anglophones : « try to say it in english ! »

On a plein de temps libre a planifier encore, on va avoir le temps d’aller voir tout les quartiers les plus connu et les plus sympa. J’ai un peu peur de tous les confondre a la longue. Ils sont certes differents sur le papiers, mais quand mon meilleur ami me montre les photos qu’il a fait les années passé, je ne voit pas la difference entre tous. Mais bon, il m’aidera a trier une fois tranquille a l’hotel !

Si j’écris cet article maintenant, c’est parce que c’est aujourd’hui que j’ai vraiment réalisé que j’allais peut etre (vous allez comprendre plus bas pourquoi je dis peut etre) être en plein milieu de Ikebukuro, de Akihabara, Shinjuku ou Shibuya . Depuis Janvier, je n’y pensais pas vraiment, c’était très flou dans mon esprit. Il faut dire que j’ai une peur bleue de l’avion donc ça m’effrayait plus qu’autre chose, si y a bien une chose au monde qui mérite le terme « contre-nature » c’est bien l’avion ! J’ai réussi a me calmer, et a calmer mon cerveau au début de l’été, je voyais tout ça un peu plus sereinement. Mais c’était sans compter la série noire récente, tout ces accident d’avion que le monde vient de vivre coup sur coup, je suis de plus en plus tétanisé. Au point de ne pas pouvoir faire de projets après Septembre et de vouloir profiter des gens que j’aime a fond avant de partir, comme si je n’allais jamais en revenir, comme si je n’allais même pas passé le premier décollage de l’aller. Pour moi, là maintenant tout de suite, je ne vivrais pas mon 29° anniversaire (Et pourtant j’y vais quand même me direz vous, mon inconscient doit savoir que mon cerveau panique pour rien).

J’ai des medocs, meme si je ne pense pas qu’ils soient adapté. Je doute que mon médecin ai compris ce que je lui demandais. A coté, j’essaye de me convaincre qu’il y a des centaines de vols par jours dans le monde et que tout se passe bien, mais ce n’est pas assez concret pour mon cerveau, contrairement aux images de carcasse …

Malgré ma trouille, j’ai hâte de me retrouver dans notre chambre d’hôtel, complétement crevé de notre journée, en train de partager les photos du jour sur twitter et facebook, et mettre a jour mon carnet de voyage.

Bref, je pars pour une aventure.

Publié dans Coup de coeur | Marqué avec , | 13 commentaires

Manucure du 14 Juillet, pour le patriotisme on repassera

Je vous l’ai déjà dis dans un article précédent, le fort patriotisme que je ressentais était pitchoune est parti bien loin il y a déjà longtemps et n’est jamais revenu. Je ne pouvais donc pas vous pondre une manucure avec du drapeau en veux-tu en voilà sur fond de marseillaise massacré par des footeux.

Et en même temps j’ai envie de dire tant mieux, comme ça ça me donne un challenge, parce que sortir une manucure a drapeau c’est un poil trop fastoche a force.

J’ai décidé de faire simple, discret, portable, en toute saison. Que même si on voit bien le clin d’œil si on est le jour -J, ça passera tout aussi bien un 13 Mai.

2014-06-20 09

Sur une majorité de O’Hara, le petit bijoux rouge de Picture Polish qui même quand on a pas envie de rouge on l’aime, on trouve un petit accent nail de Lagoon, son équivalent bleu-esque. Ce sont vraiment deux vernis que j’adore, autant a cause de leur opacité de fou, que leur micro paillette flottante hors du commun. Mais c’est aussi le genre de vernis où on est obligé d’avoir pensé a poser la base spéciale vernis a paillettes qui s’accrochent : Révolution de Picture Polish.

Sur l’accent nail, j’ai posé un stamping Moyou de la plaque Française de la collection Touriste. Sur la seconde main j’ai utilisé la tour Eiffel de la même plaque, qui aurait été d’une plus grande pertinence. Mais l’effet bave que le Blanc Konad m’a offert au moment de posé le top coat, qui est d’ailleurs visible sur l’écriture, était lui aussi bien plus grand …

Vraiment, il faut que je trouve une solution pour cet énorme problème.

Sur ce, je vous souhaite une bonne fête nationale a toutes.

Publié dans Onglerie | Marqué avec , , , | Un commentaire

Sheer Tint l’O.V.N.I de chez O.P.I

Quand j’ai vu le premiers visuels des Sheer Tint d’O.P.I j’ai eu le coup de foudre. C’est typiquement le genre de vernis qui nous donne un bol d’air frais. Ils sont léger, originaux, et on en trouve pas 10 collections par marques. Soit dit en passant, j’espère que ça fera comme avec les vernis sablé : Que les autres marques suivent et nous en sortent aussi, parfois avec un meilleur rapport qualité prix, mais surtout plus de choix.

Sheer Tint OPI

Ce que j’ai vu en premier, c’est la ressemblance avec mon Cherry Pop de chez Essie que j’ai tant désiré a cause de son nom, de la couleur de ces visuels, et de mon imagination aussi grande que ma future déception. Pour rappel, c’est cette petite chose qui ressemble a un Gummy Bear liquide dans un flacon d’Essie :

images

Non seulement chez moi il est plutôt jaune orangé, mais il est aussi totalement transparent sur mes ongles. J’ai pourtant poussé le vice jusqu’a poser 7 couches. Sans aucune coloration même minime.

Après ce petit souvenir qui me rend méfiante, je tombe tout de même sur des visuels où on voit clairement les couleurs pétante, et en plus qu’elles se mélangent. L’enfant de 5 ans qui est en moi et droguée au couleurs oublie instantanément la première expérience, et j’ai attendu avec impatience la sortie de ces petits bijoux.

Sauf que je ne les ai jamais trouvé. Ni en magasin, ni en ligne. Soit ils étaient out of stock, soit ils ne faisaient carrément pas partie des références vendus, quand les vendeuses connaissaient la bestiole (Ô mon païs, Ô Toulouse … 4° ville de France ? Niveau nouveauté c’est la 4° en partant du bas)

Mais heureusement j’ai un petit ange gardien : Nail Art Easy. Après avoir lancé mon désarroi sur Twitter comme on lance sa culotte gainante après une journée a 39°C, elle m’a annoncé qu’une boutique de sa ville en vendait, et elle m’a proposé de me les envoyer. Mon caprice allait être satisfait !

Ma première expérience a été tout simplement merdique. Assez pour ranger la boite et ne plus avoir envie d’y toucher. Mon soucis était qu’il faisait des pâtés et des bulles sur mes ongles, donc aucune uniformité ni de couleur ni de texture ni de niveau ! Mon problème: il sèche trop vite. Il était donc difficile de repasser un coup de pinceau sur une zone où le vernis aurait tendance a rester trop loin du bord. J’ai du reprendre calmement le machin, avec une bonne lumière du temps et un sourire pour arriver a l’appliquer correctement et finir avec un résultat prometteur. Il faut dire que ce que j’ai vu sur les réseaux sociaux était assez motivant : J’étais plus ou moins la seule a avoir des soucis en ayant pas des contrefaçons en ma possession. Avec ce nouvel essai, je suis enfin revenu de la déception, et je les aime beaucoup.

C’est avec beaucoup de retard sur les autres que je vous montre tout ça. Je n’ai malheureusement toujours pas réglé mon soucis de stamping qui bave quand je top coat (meme 24h apres !), voir qui n’est pas opaque. J’espère que vous excuserez ce faux pas, je ne sais pas ce qu’il se passe.

En premier voici un test seul. Il m’a fallu bien 7 a 10 couches pour arriver a ne plus trop voir mon bord blanc. Cependant le temps de séchage a été monstrueux. Et je ne vous parle même pas du temps de pose des papillotes pour enlever tout ça ! Plus jamais j’en met autant.

Sheer Tint OPI

Mais il y a aussi ce que j’ai préféré: Une base blanche ou claire, des coups de pinceaux par ci par là, et un stamping par dessus. Je trouve que ça fait un superbe effet, ça donne au stamping une tout autre dimension. On peux faire du fin, du épais, une couleur par ongle, des mélange, du dégradé, tout ce que vous voulez.

Le soucis c’est que paradoxalement on tombe vite dans du déjà fait sans le savoir. Ça fait un mois que je prépare cet article et que les illustrations sont prêtes, et je suis tombé récemment sur des photos sur pinterest qui ressemblaient beaucoup a ma dernière manucure (en bien plus beau puisque ça bave pas !).

Sheer Tint OPI

Sheer Tint OPI

J’ai utilisé les 4 vernis de la gamme Sheer Tint OPI, Lady in Black OPI pour le stamping, et les plaques Moyou pour le motif. Le top coat est le top coat Poshé, mais les top coat Kiko font tout autant baver les motifs sur moi.

Le Packaging: Classique, pas vraiment d’extravagance sur ce coup là. Un simple autocollant au couleur de la collection qui recouvre tout le bouchon et une petite étiquette accroché avec un élastique a ce même bouchon. En même temps, les autres collections O.P.I n’ont jamais droit a bien plus (Sauf le merveilleux 40K bien sur). Mais est-ce qu’ils en ont vraiment besoin ? Perso c’est l’aspect bonbon gel du vernis qui m’a séduite, et il se voit tres bien dans le flacon.

La Texture: Plus épais qu’un vernis traditionnel, mais aussi un peu liquide. C’est assez étrange a décrire en tant que vernis, il faut totalement oublié la texture d’un vernis normal. C’est du gel avant tout. Imaginez un sirop très épais.

L’Application:  Tres facile quand on veux juste en faire un nail art, pas beaucoup plus dure si on veux en recouvrir un ongle entier. Une fois qu’on a le coup de main et qu’on arrive a le poser sans avoir besoin de repasser dessus pour corriger autre chose que la couleur, on s’éclate.

Opacité: Bien sur qu’on ne peux pas juger de l’opacité d’une vernis dont la qualité principale est d’être translucide.

Séchage: Une petite horreur. Quand vous avez besoin de le travailler, il sèche a la vitesse de la lumière (en fait il ne « sèche » pas, Psychosexy a trouvé le bon terme dans son article : il se fige). Mais quand le nail art est fini, là y a plus personne il prend bien tout son temps pour sécher et restera très longtemps « mou ».

Conclusion: A avoir absolument si on a pas peur des crises de nerfs en essayant de les dresser

Le potentiel de ces petites bestioles est énorme ! Maintenant que j’ai un peu dressé l’application, je vois plein de portes nail-artesques s’ouvrir a moi, autant de vrai nail art au pinceau que de simple superposition de la couleur sur une base blanche ou pas. Le mélange des couleurs est vraiment un gros plus.

Publié dans Blabla | 2 commentaires

Soirée Evenement : Sweet Afternoon

Je reviens fraichement d’un petit event dont j’ai grandement envie de vous parler : le Sweet Afternoon. C’était a Toulouse, c’était toute cette après midi par session d’une heure et demi si je ne m’abuse (en tout cas j’y suis rentré a 18h et je n’en suis sortie qu’a 19h30), et c’était surtout tres fun.

Sweet Afternoon

Le programme était simple et précis : Découvrir des créatrices de bijoux, et des Ateliers beauté. Tout con, mais toujours efficace.

Niveau ateliers nous avions Coiffure (Mily Cut’s) dont je n’ai pas eu le temps de profiter, Manucure (avec du LM cosmetics posé par Suzy Nails), Massage des mains zé des bras (Natura Brazil) complétement orgasmique, découverte des soins Pulpe de Vie, et il y avait aussi un stand maquillage nature (Zao Make Up).

Je n’avais pas vraiment prévu de rester une heure et demi là bas, surtout avec la chaleur qui couvait en fait un superbe orage qui m’a bien arrosé au retour. Mais le fait est que je n’ai finalement pas du tout vu l’heure passer. Entre le long massage dont je ressens encore les effet a l’heure où j’écris, la manucure-papotage (parce que non, je ne peux pas croiser une nail-arteuse et ne pas papoter pinceau ou peinture avec elle), et la session bave devant les bijoux des créatrices, il était déjà tard. A peine le temps d’écrire un petit mot dans le livre d’or et hop dans le métro.

Sweet Afternoon

La petite cerise sur le gâteau, ce fut une petite surprise a laquelle je ne m’attendais pas, et j’encourage vraiment les organisateurs d’event a la reprendre parce qu’elle est géniale et ne demande pas la lune aux partenaires : Un tirage au sort. En fait comme souvent dans ce genre d’événement nous sommes reparties avec un petit sac cadeaux, avec des échantillons dedans, sauf que grâce a la participation de leur partenaires, ils ont pu y rajouter des cadeaux super sympa ! Comme un ensemble de vernis LM Cosmetics, ou un kit de vernis RARE Nails, un bijoux d’une des créatrice, une Birchbox, ou encore ce que je qualifierais facilement de « gros lot » même si c’est pas mon truc : Une grosse boite de la marque Remington Steel dont je n’ai pas pu deviner le contenu, mais qui promettais un bel appareil de coiffure ! Personnellement j’ai eu les RARE Nails de la collection Ice Cream et je n’aurais pas pu mieux tomber, ça a illuminé ma journée bien noire.

2014-06-28 21

C’est Orane de chez les Mimines de Moaya qui a organisé cette petite perle. C’était entrée gratuite mais sur inscription, je dois avouer que j’ai complétement oublier de vous en parler, je me suis contenter d’un retweet en me disant qu’un article suivrait rapidement …

J’espère en tout cas qu’on aura un second event l’an prochain parce que j’en ai rarement vu d’aussi réussi, ce qui est d’autant plus surprenant que c’était la premier opus. J’étais pourtant seule, pas du tout en état d’apprécier quoique ce soit, et pas bien du tout dans mes baskets, c’était donc presque perdu d’avance.

Publié dans Blabla | Marqué avec , | 4 commentaires

Petit nail art goutte de rosée … rosé [Peinture Prince Auguste]

Chez mes tarnais, si on est pas trop regardante sur la marque de la peinture, c’est un peu la caverne d’ali baba de la nail-arteuse adepte du pinceau. L’un d’eux joue a des jeux de stratégie avec figurines, et les figurines ça a quand même plus de classe quand c’est peint. Pour mon plus grand bonheur, il ne faut pas n’importe quelle peinture pour ces petites choses, et les caractéristique de la dite peinture s’approche pas mal de la notre. En effet les figurines sont vraiment petite, certaines se faisant largement dépasser par un stick hydratant lèvre. Il faut donc de la peinture assez fine, pour des motifs et des coups de pinceau très précis. Et il en a PLEIN !

Les deux principales marques connues pour le modélisme sont Games Workshop (Citadel), et Prince Auguste. Games Workshop je ne vous la conseillerais jamais, non pas que la peinture soit mauvaise bien au contraire, mais le sens commercial de cette boite m’échappe, et il s’avère qu’on peut souvent trouver AU MOINS moitié moins cher ailleurs, pour tout ce qu’ils vendent. Niveau peinture, c’est chez Lefranc Bourgeois (gamme Déco) que j’ai trouvé le plus similaire en texture, teinte, qualité d’application. C’est une marque que je trouve dans mon Leclerc Culturel tarnais, vous en trouverez donc très facilement ailleurs je pense. Chez Cultura on trouve cette marque aussi, mais pas dans la version que je connais, je suis donc assez réticente a tester les tubes et autre gamme de la marque. J’ai eu assez d’investissement foireux de ce coté là.

J’imagine le jour où je vous sortirais une manucure faite avec les Games Workshop encore en stock, les teintes ayant souvent des noms explicites par rapport a leur utilisation, brown vomit, dwarf flesh, ou encore red gore, ça serait fun pour les descriptions.

La seconde marque, Prince Auguste, est celle que j’ai utilisé ici. Bien moins chère que sa copine de chez Games Workshop, elle est aussi un tout petit peu plus liquide, et propose a ma connaissance plus de teintes. Sa texture plait, ou non, c’est un choix vraiment personnel. Par exemple pour le one stroke personnellement je la bannis d’office. Même si je ne cherche pas a la diluer elle file dans TOUT le pinceau sans laisser de place a la seconde couleur. Ça m’énerve. Pour le reste elle est tout a fait correcte. Mais le plus gros soucis avec cette marque, c’est qu’on a parfois du mal a la trouver. Par exemple moi, a Toulouse, je n’ai qu’une seule et unique boutique de modélisme qui en vends, et c’est déjà un miracle en soi. Je n’en trouve nulle par ailleurs, même pas sur le net.

J’ai commencé a utilisé les peintures pour figurine au tout début de mon attrait pour le one stroke (vous savez, le one stroke, ce truc génial que j’arrive toujours pas a faire), mon homme a l’époque en avait, on s’est dit que finalement c’était que de l’acrylique, faite pour de la peinture ultra précise de surcroits. Alors pourquoi pas ! Et effectivement ça a bien marché au premier coup de pinceau. C’est d’ailleurs ce jour là que j’ai acheté mes premières peintures Lefranc Bourgeois.

Ce que j’aime dans ces petits flacons Prince Auguste c’est justement que c’est ce sont de petits flacons. La peinture est liquide, c’est a peine si on a besoin de la diluer, mais l’embout est génial pour ne laisser qu’une goute sur la palette, proprement sans en mettre partout.

Pour cette manucure j’ai choisi deux teintes, même si on en repère vraiment qu’une seule. Un rose clair, et un rose presque magenta.

nail art Prince Auguste (1)Je n’avais pas grand chose sous la mains, ayant laissé la plus part de mes outils a Toulouse, mais un pinceau tres fin et un dotting tool ont suffit. Un pinceau fait pour le modélisme d’ailleurs au passage. Si vous connaissez une petite boutique dans ce genre là, ou même de jeux de plateaux (souvent il y a aussi de la peinture et des pinceaux), poussez la porte, peut être y trouverez vous le pinceau rare.

J’avais envie d’un joli motif, fin et précis, sans trop de chichi. Pour tout vous dire, je n’ai cherché a rien faire de particulier, j’ai laissé les outils faire leur travail sans trop forcer. Je voulais surtout retrouver les gestes, les sensations. Finalement, je trouve que c’est pas si mal que ça, c’est discret, relativement régulier et ça ne mange pas de pain.

Je vous met une seconde photo parce que je n’aime pas en publier qu’une seule, mais elle est bien floue a mon gout … j’ai voulu utiliser une application d’appareil photo silencieux (le clic fait toujours réagir mes tarnais, je veux un peu de discrétion dans les lubies), mais il est bien plus floues et capricieux que l’appli d’origine j’ai l’impression. Je ne referais plus cette bêtise.

nail art Prince Auguste (2)

Publié dans Onglerie | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Le printemps aussi discret sur mes ongles que dans le ciel

Vous le savez peut être déjà, je passe de moins en moins de temps chez mes parents. Ces escapades tarnaises sont plus d’une bouffé d’air frais, c’est une véritable tornade de bien être.

Mais l’inconvénient c’est que maintenant ma vie est partagée en deux. Je ne peux pas apporter toute ma vie dans le train, tout mes vernis, tout mon matériel nail art, encore moins tout mon matériel photo. J’ai déjà du mal a faire ce partage avec mes produits de soin et d’hygiène (combien de fois j’ai oublié mon shampooing, obligé d’utiliser celui des hommes qui fait aussi gel douche, et surement lessive aussi …). Et puis malgré le fait que j’y suis treeees souvent, je n’y suis pas chez moi, je ne veux donc pas les envahir avec mes affaires.

C’est aussi pour cela que je n’écrivais plus depuis quelques temps, je ne voulais pas vous faire des articles avec des photos moches prise dans une salle de bain, a la vas vite, avec une lumière bien jaune, sans un appareil correct.

Mais voilà, écrire ça me manque. Je suis de plus en plus frustré de ne pas pouvoir prendre mes manucures en photos, donc tant pis, je me débrouillerais, mais je veux écrire !

Pour cette bonne résolution tardive (ou précoce), j’ai commencé soft. Faut dire que je l’ai faite un jour de pluie, le soleil n’a commencé a arriver qu’après. Et encore, il n’arrive pas a s’imposer face a ses copines les gouttes, il leur laisse toujours le jour suivant pour s’éclater.

Dans mes outils, j’ai 3 vernis (je sais, j’aurais du prévoir plus large), 3 OPI (je sais, c’est pas les plus sexy), Mon blanc préféré Alpine Snow, un noir tout a fait correct Black Onyx, et le petit bleu pale dont j’ai oublié le nom, que j’ai voulu ressemblant au Porcelaine de Dior. Je dis que j’ai voulu, parce-que j’ai parfaitement conscience qu’il est loin d’être aussi doux. Je cherche d’ailleurs toujours son dupe parfait, ainsi que celui de Perlé de la même marque.

OPI Moyou (2)Ce n’est pas Porcelaine, mais il n’en reste pas moins doux,enfantin et de saison. Je n’ai pas voulu le charger, et je ne pense de toute façon pas être très douée pour les manucure 100% stamping, c’est souvent assez lourd et ça en devient vite brouillon (comme n’importe quelle manucure 100% me direz vous, et vous auriez sans doute raison)

J’ai utilisé une plaque Moyou London, comme souvent depuis que cette marque a fait irruption dans ma vie. En fait ça fais partie des choses que je fais suivre que je sois dans le Tarn ou dans la Haute Garonne, mon petit sac stamping Moyou me suis quoi qu’il arrive, c’est limite si il est pas dans mon sac a main directement.

OPI Moyon (1)Ici c’est la très jolie plaque Princesse 10 et son motif de roses simplifiée, encore trop gros pour mon ongle. Mais heureusement avec ce genre de motifs, on peux toujours composer. C’est une de mes plaques préférés, même si beaucoup de motifs sont difficile a porté en tant qu’adulte, hors séjour exceptionnel chez Mickey.

C’est une manucure que j’ai aimé porter et qui a été plus que rapide a faire ce qui peut être appréciable.

Publié dans Onglerie | Marqué avec , , | 2 commentaires