Manucure du 14 Juillet, pour le patriotisme on repassera

Je vous l’ai déjà dis dans un article précédent, le fort patriotisme que je ressentais était pitchoune est parti bien loin il y a déjà longtemps et n’est jamais revenu. Je ne pouvais donc pas vous pondre une manucure avec du drapeau en veux-tu en voilà sur fond de marseillaise massacré par des footeux.

Et en même temps j’ai envie de dire tant mieux, comme ça ça me donne un challenge, parce que sortir une manucure a drapeau c’est un poil trop fastoche a force.

J’ai décidé de faire simple, discret, portable, en toute saison. Que même si on voit bien le clin d’œil si on est le jour -J, ça passera tout aussi bien un 13 Mai.

2014-06-20 09

Sur une majorité de O’Hara, le petit bijoux rouge de Picture Polish qui même quand on a pas envie de rouge on l’aime, on trouve un petit accent nail de Lagoon, son équivalent bleu-esque. Ce sont vraiment deux vernis que j’adore, autant a cause de leur opacité de fou, que leur micro paillette flottante hors du commun. Mais c’est aussi le genre de vernis où on est obligé d’avoir pensé a poser la base spéciale vernis a paillettes qui s’accrochent : Révolution de Picture Polish.

Sur l’accent nail, j’ai posé un stamping Moyou de la plaque Française de la collection Touriste. Sur la seconde main j’ai utilisé la tour Eiffel de la même plaque, qui aurait été d’une plus grande pertinence. Mais l’effet bave que le Blanc Konad m’a offert au moment de posé le top coat, qui est d’ailleurs visible sur l’écriture, était lui aussi bien plus grand …

Vraiment, il faut que je trouve une solution pour cet énorme problème.

Sur ce, je vous souhaite une bonne fête nationale a toutes.

Publié dans Onglerie | Marqué avec , , , | Un commentaire

Sheer Tint l’O.V.N.I de chez O.P.I

Quand j’ai vu le premiers visuels des Sheer Tint d’O.P.I j’ai eu le coup de foudre. C’est typiquement le genre de vernis qui nous donne un bol d’air frais. Ils sont léger, originaux, et on en trouve pas 10 collections par marques. Soit dit en passant, j’espère que ça fera comme avec les vernis sablé : Que les autres marques suivent et nous en sortent aussi, parfois avec un meilleur rapport qualité prix, mais surtout plus de choix.

Sheer Tint OPI

Ce que j’ai vu en premier, c’est la ressemblance avec mon Cherry Pop de chez Essie que j’ai tant désiré a cause de son nom, de la couleur de ces visuels, et de mon imagination aussi grande que ma future déception. Pour rappel, c’est cette petite chose qui ressemble a un Gummy Bear liquide dans un flacon d’Essie :

images

Non seulement chez moi il est plutôt jaune orangé, mais il est aussi totalement transparent sur mes ongles. J’ai pourtant poussé le vice jusqu’a poser 7 couches. Sans aucune coloration même minime.

Après ce petit souvenir qui me rend méfiante, je tombe tout de même sur des visuels où on voit clairement les couleurs pétante, et en plus qu’elles se mélangent. L’enfant de 5 ans qui est en moi et droguée au couleurs oublie instantanément la première expérience, et j’ai attendu avec impatience la sortie de ces petits bijoux.

Sauf que je ne les ai jamais trouvé. Ni en magasin, ni en ligne. Soit ils étaient out of stock, soit ils ne faisaient carrément pas partie des références vendus, quand les vendeuses connaissaient la bestiole (Ô mon païs, Ô Toulouse … 4° ville de France ? Niveau nouveauté c’est la 4° en partant du bas)

Mais heureusement j’ai un petit ange gardien : Nail Art Easy. Après avoir lancé mon désarroi sur Twitter comme on lance sa culotte gainante après une journée a 39°C, elle m’a annoncé qu’une boutique de sa ville en vendait, et elle m’a proposé de me les envoyer. Mon caprice allait être satisfait !

Ma première expérience a été tout simplement merdique. Assez pour ranger la boite et ne plus avoir envie d’y toucher. Mon soucis était qu’il faisait des pâtés et des bulles sur mes ongles, donc aucune uniformité ni de couleur ni de texture ni de niveau ! Mon problème: il sèche trop vite. Il était donc difficile de repasser un coup de pinceau sur une zone où le vernis aurait tendance a rester trop loin du bord. J’ai du reprendre calmement le machin, avec une bonne lumière du temps et un sourire pour arriver a l’appliquer correctement et finir avec un résultat prometteur. Il faut dire que ce que j’ai vu sur les réseaux sociaux était assez motivant : J’étais plus ou moins la seule a avoir des soucis en ayant pas des contrefaçons en ma possession. Avec ce nouvel essai, je suis enfin revenu de la déception, et je les aime beaucoup.

C’est avec beaucoup de retard sur les autres que je vous montre tout ça. Je n’ai malheureusement toujours pas réglé mon soucis de stamping qui bave quand je top coat (meme 24h apres !), voir qui n’est pas opaque. J’espère que vous excuserez ce faux pas, je ne sais pas ce qu’il se passe.

En premier voici un test seul. Il m’a fallu bien 7 a 10 couches pour arriver a ne plus trop voir mon bord blanc. Cependant le temps de séchage a été monstrueux. Et je ne vous parle même pas du temps de pose des papillotes pour enlever tout ça ! Plus jamais j’en met autant.

Sheer Tint OPI

Mais il y a aussi ce que j’ai préféré: Une base blanche ou claire, des coups de pinceaux par ci par là, et un stamping par dessus. Je trouve que ça fait un superbe effet, ça donne au stamping une tout autre dimension. On peux faire du fin, du épais, une couleur par ongle, des mélange, du dégradé, tout ce que vous voulez.

Le soucis c’est que paradoxalement on tombe vite dans du déjà fait sans le savoir. Ça fait un mois que je prépare cet article et que les illustrations sont prêtes, et je suis tombé récemment sur des photos sur pinterest qui ressemblaient beaucoup a ma dernière manucure (en bien plus beau puisque ça bave pas !).

Sheer Tint OPI

Sheer Tint OPI

J’ai utilisé les 4 vernis de la gamme Sheer Tint OPI, Lady in Black OPI pour le stamping, et les plaques Moyou pour le motif. Le top coat est le top coat Poshé, mais les top coat Kiko font tout autant baver les motifs sur moi.

Le Packaging: Classique, pas vraiment d’extravagance sur ce coup là. Un simple autocollant au couleur de la collection qui recouvre tout le bouchon et une petite étiquette accroché avec un élastique a ce même bouchon. En même temps, les autres collections O.P.I n’ont jamais droit a bien plus (Sauf le merveilleux 40K bien sur). Mais est-ce qu’ils en ont vraiment besoin ? Perso c’est l’aspect bonbon gel du vernis qui m’a séduite, et il se voit tres bien dans le flacon.

La Texture: Plus épais qu’un vernis traditionnel, mais aussi un peu liquide. C’est assez étrange a décrire en tant que vernis, il faut totalement oublié la texture d’un vernis normal. C’est du gel avant tout. Imaginez un sirop très épais.

L’Application:  Tres facile quand on veux juste en faire un nail art, pas beaucoup plus dure si on veux en recouvrir un ongle entier. Une fois qu’on a le coup de main et qu’on arrive a le poser sans avoir besoin de repasser dessus pour corriger autre chose que la couleur, on s’éclate.

Opacité: Bien sur qu’on ne peux pas juger de l’opacité d’une vernis dont la qualité principale est d’être translucide.

Séchage: Une petite horreur. Quand vous avez besoin de le travailler, il sèche a la vitesse de la lumière (en fait il ne « sèche » pas, Psychosexy a trouvé le bon terme dans son article : il se fige). Mais quand le nail art est fini, là y a plus personne il prend bien tout son temps pour sécher et restera très longtemps « mou ».

Conclusion: A avoir absolument si on a pas peur des crises de nerfs en essayant de les dresser

Le potentiel de ces petites bestioles est énorme ! Maintenant que j’ai un peu dressé l’application, je vois plein de portes nail-artesques s’ouvrir a moi, autant de vrai nail art au pinceau que de simple superposition de la couleur sur une base blanche ou pas. Le mélange des couleurs est vraiment un gros plus.

Publié dans Blabla | 2 commentaires

Soirée Evenement : Sweet Afternoon

Je reviens fraichement d’un petit event dont j’ai grandement envie de vous parler : le Sweet Afternoon. C’était a Toulouse, c’était toute cette après midi par session d’une heure et demi si je ne m’abuse (en tout cas j’y suis rentré a 18h et je n’en suis sortie qu’a 19h30), et c’était surtout tres fun.

Sweet Afternoon

Le programme était simple et précis : Découvrir des créatrices de bijoux, et des Ateliers beauté. Tout con, mais toujours efficace.

Niveau ateliers nous avions Coiffure (Mily Cut’s) dont je n’ai pas eu le temps de profiter, Manucure (avec du LM cosmetics posé par Suzy Nails), Massage des mains zé des bras (Natura Brazil) complétement orgasmique, découverte des soins Pulpe de Vie, et il y avait aussi un stand maquillage nature (Zao Make Up).

Je n’avais pas vraiment prévu de rester une heure et demi là bas, surtout avec la chaleur qui couvait en fait un superbe orage qui m’a bien arrosé au retour. Mais le fait est que je n’ai finalement pas du tout vu l’heure passer. Entre le long massage dont je ressens encore les effet a l’heure où j’écris, la manucure-papotage (parce que non, je ne peux pas croiser une nail-arteuse et ne pas papoter pinceau ou peinture avec elle), et la session bave devant les bijoux des créatrices, il était déjà tard. A peine le temps d’écrire un petit mot dans le livre d’or et hop dans le métro.

Sweet Afternoon

La petite cerise sur le gâteau, ce fut une petite surprise a laquelle je ne m’attendais pas, et j’encourage vraiment les organisateurs d’event a la reprendre parce qu’elle est géniale et ne demande pas la lune aux partenaires : Un tirage au sort. En fait comme souvent dans ce genre d’événement nous sommes reparties avec un petit sac cadeaux, avec des échantillons dedans, sauf que grâce a la participation de leur partenaires, ils ont pu y rajouter des cadeaux super sympa ! Comme un ensemble de vernis LM Cosmetics, ou un kit de vernis RARE Nails, un bijoux d’une des créatrice, une Birchbox, ou encore ce que je qualifierais facilement de « gros lot » même si c’est pas mon truc : Une grosse boite de la marque Remington Steel dont je n’ai pas pu deviner le contenu, mais qui promettais un bel appareil de coiffure ! Personnellement j’ai eu les RARE Nails de la collection Ice Cream et je n’aurais pas pu mieux tomber, ça a illuminé ma journée bien noire.

2014-06-28 21

C’est Orane de chez les Mimines de Moaya qui a organisé cette petite perle. C’était entrée gratuite mais sur inscription, je dois avouer que j’ai complétement oublier de vous en parler, je me suis contenter d’un retweet en me disant qu’un article suivrait rapidement …

J’espère en tout cas qu’on aura un second event l’an prochain parce que j’en ai rarement vu d’aussi réussi, ce qui est d’autant plus surprenant que c’était la premier opus. J’étais pourtant seule, pas du tout en état d’apprécier quoique ce soit, et pas bien du tout dans mes baskets, c’était donc presque perdu d’avance.

Publié dans Blabla | Marqué avec , | 4 commentaires

Petit nail art goutte de rosée … rosé [Peinture Prince Auguste]

Chez mes tarnais, si on est pas trop regardante sur la marque de la peinture, c’est un peu la caverne d’ali baba de la nail-arteuse adepte du pinceau. L’un d’eux joue a des jeux de stratégie avec figurines, et les figurines ça a quand même plus de classe quand c’est peint. Pour mon plus grand bonheur, il ne faut pas n’importe quelle peinture pour ces petites choses, et les caractéristique de la dite peinture s’approche pas mal de la notre. En effet les figurines sont vraiment petite, certaines se faisant largement dépasser par un stick hydratant lèvre. Il faut donc de la peinture assez fine, pour des motifs et des coups de pinceau très précis. Et il en a PLEIN !

Les deux principales marques connues pour le modélisme sont Games Workshop (Citadel), et Prince Auguste. Games Workshop je ne vous la conseillerais jamais, non pas que la peinture soit mauvaise bien au contraire, mais le sens commercial de cette boite m’échappe, et il s’avère qu’on peut souvent trouver AU MOINS moitié moins cher ailleurs, pour tout ce qu’ils vendent. Niveau peinture, c’est chez Lefranc Bourgeois (gamme Déco) que j’ai trouvé le plus similaire en texture, teinte, qualité d’application. C’est une marque que je trouve dans mon Leclerc Culturel tarnais, vous en trouverez donc très facilement ailleurs je pense. Chez Cultura on trouve cette marque aussi, mais pas dans la version que je connais, je suis donc assez réticente a tester les tubes et autre gamme de la marque. J’ai eu assez d’investissement foireux de ce coté là.

J’imagine le jour où je vous sortirais une manucure faite avec les Games Workshop encore en stock, les teintes ayant souvent des noms explicites par rapport a leur utilisation, brown vomit, dwarf flesh, ou encore red gore, ça serait fun pour les descriptions.

La seconde marque, Prince Auguste, est celle que j’ai utilisé ici. Bien moins chère que sa copine de chez Games Workshop, elle est aussi un tout petit peu plus liquide, et propose a ma connaissance plus de teintes. Sa texture plait, ou non, c’est un choix vraiment personnel. Par exemple pour le one stroke personnellement je la bannis d’office. Même si je ne cherche pas a la diluer elle file dans TOUT le pinceau sans laisser de place a la seconde couleur. Ça m’énerve. Pour le reste elle est tout a fait correcte. Mais le plus gros soucis avec cette marque, c’est qu’on a parfois du mal a la trouver. Par exemple moi, a Toulouse, je n’ai qu’une seule et unique boutique de modélisme qui en vends, et c’est déjà un miracle en soi. Je n’en trouve nulle par ailleurs, même pas sur le net.

J’ai commencé a utilisé les peintures pour figurine au tout début de mon attrait pour le one stroke (vous savez, le one stroke, ce truc génial que j’arrive toujours pas a faire), mon homme a l’époque en avait, on s’est dit que finalement c’était que de l’acrylique, faite pour de la peinture ultra précise de surcroits. Alors pourquoi pas ! Et effectivement ça a bien marché au premier coup de pinceau. C’est d’ailleurs ce jour là que j’ai acheté mes premières peintures Lefranc Bourgeois.

Ce que j’aime dans ces petits flacons Prince Auguste c’est justement que c’est ce sont de petits flacons. La peinture est liquide, c’est a peine si on a besoin de la diluer, mais l’embout est génial pour ne laisser qu’une goute sur la palette, proprement sans en mettre partout.

Pour cette manucure j’ai choisi deux teintes, même si on en repère vraiment qu’une seule. Un rose clair, et un rose presque magenta.

nail art Prince Auguste (1)Je n’avais pas grand chose sous la mains, ayant laissé la plus part de mes outils a Toulouse, mais un pinceau tres fin et un dotting tool ont suffit. Un pinceau fait pour le modélisme d’ailleurs au passage. Si vous connaissez une petite boutique dans ce genre là, ou même de jeux de plateaux (souvent il y a aussi de la peinture et des pinceaux), poussez la porte, peut être y trouverez vous le pinceau rare.

J’avais envie d’un joli motif, fin et précis, sans trop de chichi. Pour tout vous dire, je n’ai cherché a rien faire de particulier, j’ai laissé les outils faire leur travail sans trop forcer. Je voulais surtout retrouver les gestes, les sensations. Finalement, je trouve que c’est pas si mal que ça, c’est discret, relativement régulier et ça ne mange pas de pain.

Je vous met une seconde photo parce que je n’aime pas en publier qu’une seule, mais elle est bien floue a mon gout … j’ai voulu utiliser une application d’appareil photo silencieux (le clic fait toujours réagir mes tarnais, je veux un peu de discrétion dans les lubies), mais il est bien plus floues et capricieux que l’appli d’origine j’ai l’impression. Je ne referais plus cette bêtise.

nail art Prince Auguste (2)

Publié dans Onglerie | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Le printemps aussi discret sur mes ongles que dans le ciel

Vous le savez peut être déjà, je passe de moins en moins de temps chez mes parents. Ces escapades tarnaises sont plus d’une bouffé d’air frais, c’est une véritable tornade de bien être.

Mais l’inconvénient c’est que maintenant ma vie est partagée en deux. Je ne peux pas apporter toute ma vie dans le train, tout mes vernis, tout mon matériel nail art, encore moins tout mon matériel photo. J’ai déjà du mal a faire ce partage avec mes produits de soin et d’hygiène (combien de fois j’ai oublié mon shampooing, obligé d’utiliser celui des hommes qui fait aussi gel douche, et surement lessive aussi …). Et puis malgré le fait que j’y suis treeees souvent, je n’y suis pas chez moi, je ne veux donc pas les envahir avec mes affaires.

C’est aussi pour cela que je n’écrivais plus depuis quelques temps, je ne voulais pas vous faire des articles avec des photos moches prise dans une salle de bain, a la vas vite, avec une lumière bien jaune, sans un appareil correct.

Mais voilà, écrire ça me manque. Je suis de plus en plus frustré de ne pas pouvoir prendre mes manucures en photos, donc tant pis, je me débrouillerais, mais je veux écrire !

Pour cette bonne résolution tardive (ou précoce), j’ai commencé soft. Faut dire que je l’ai faite un jour de pluie, le soleil n’a commencé a arriver qu’après. Et encore, il n’arrive pas a s’imposer face a ses copines les gouttes, il leur laisse toujours le jour suivant pour s’éclater.

Dans mes outils, j’ai 3 vernis (je sais, j’aurais du prévoir plus large), 3 OPI (je sais, c’est pas les plus sexy), Mon blanc préféré Alpine Snow, un noir tout a fait correct Black Onyx, et le petit bleu pale dont j’ai oublié le nom, que j’ai voulu ressemblant au Porcelaine de Dior. Je dis que j’ai voulu, parce-que j’ai parfaitement conscience qu’il est loin d’être aussi doux. Je cherche d’ailleurs toujours son dupe parfait, ainsi que celui de Perlé de la même marque.

OPI Moyou (2)Ce n’est pas Porcelaine, mais il n’en reste pas moins doux,enfantin et de saison. Je n’ai pas voulu le charger, et je ne pense de toute façon pas être très douée pour les manucure 100% stamping, c’est souvent assez lourd et ça en devient vite brouillon (comme n’importe quelle manucure 100% me direz vous, et vous auriez sans doute raison)

J’ai utilisé une plaque Moyou London, comme souvent depuis que cette marque a fait irruption dans ma vie. En fait ça fais partie des choses que je fais suivre que je sois dans le Tarn ou dans la Haute Garonne, mon petit sac stamping Moyou me suis quoi qu’il arrive, c’est limite si il est pas dans mon sac a main directement.

OPI Moyon (1)Ici c’est la très jolie plaque Princesse 10 et son motif de roses simplifiée, encore trop gros pour mon ongle. Mais heureusement avec ce genre de motifs, on peux toujours composer. C’est une de mes plaques préférés, même si beaucoup de motifs sont difficile a porté en tant qu’adulte, hors séjour exceptionnel chez Mickey.

C’est une manucure que j’ai aimé porter et qui a été plus que rapide a faire ce qui peut être appréciable.

Publié dans Onglerie | Marqué avec , , | 2 commentaires

Découverte de la marque SkinFood, des boutiques Roseroseshop et Himawari

Il y a des produits qui nous donnent une envie de caprices. On les veux là, maintenant, tout de suite, et on peut passer des heures a les chercher sur le net.

C’est ce qui m’est arrivé avec mes premiers produits Skinfood.

Je zieutais déjà la marque depuis un petit moment a cause de ces packaging mignon et avec un petit air « nature a l’ancienne », mais je n’ai jamais eu l’occasion de les tester, je reportait toujours a la commande suivante. Il faut dire aussi qu’il n’y avait pas forcement grand choix dans les catégories mains et ongles, et je n’achète pas les soins visage sans avis très détaillés  et éclairés, ça diminuait les risque de craquage.

Mais il y a quelques semaines (voir mois) j’ai croisé deux blogs qui faisaient la liste des produits préféré des demoiselle en terme de soins mains ICI et ICI. Le fait de n’avoir jamais croisé ces produits nulle part ailleurs m’a pas mal intrigué, surtout vu mes balades nombreuses et longues sur toutes sortes d’e-shop asiatique. La façon dont elles en parlaient laissait croire a des produits miracles a avoir absolument. En plus, les deux annonçait un prix honteusement dérisoire pour l’un, négligeable pour l’autre, bref, je voulais ces produits.

C’est donc l’occasion de papoter de mon expérience sur les deux e-shop et de la marque.

LE SITE ROSEROSESHOP.COM :

La commande ne s’est pas fait sans mal, le site avait tellement de mal a s’afficher que je n’ai pas mis moins de 4h30 de tentative avant d’arriver enfin a faire un panier et a le valider! Cependant, j’y suis retourner de nombreuses fois depuis et je n’ai plus eu ce problème. Je pense que c’était du a la connexion internet du lieux où j’étais sur le moment, pourtant excellente en temps normal.

On s’y retrouve bien, et assez vite, on y trouve pas mal de petites choses sympatoche comme des packs d’échantillons (des sachets de lingettes dissolvantes Missha par exemple, extra pour les week end !! Et très efficaces en plus). Ma commande a mis une petite quinzaine a arriver, ça viens de Corée précisons le. En fait j’avais passé commande juste avant de commencer un CDD de 15j, dans l’optique de réparer mes ongles juste a la fin de ce contrat (je bosse dans les surgelés je vous le rappelle, gros besoin de réparation donc). J’espérais les recevoir juste a la fin du boulot, ou très peu de temps après. Finalement, je les même ai reçu quelques jours avant !

Le site est très pro contrairement a certains autres que je ne nommerais pas qui ne vous avertissent même pas quand il manque un produit dans votre colis, et répondent de manière plus que limite quand vous osez demander une explication même en prenant tout les pincettes possible … Ici, j’avais commandé un bon petit lot d’échantillons de lingettes dissolvante Missha, dont l’état du stock n’avait malheureusement pas été mis correctement a jour sur le site. J’ai très vite reçu un gentil mail bourrés d’excuses et de gentillesses, le colis venait a peine d’être déclarer comme « envoyé » que je savais déjà a quoi m’attendre.

Niveau emballage, on aurait pu faire n’importe quoi avec le colis, le prendre pour un ballon, ou pour un punching ball, rien n’aurait bouger. Les produits étaient ultra emballés, saucissonnés devrais-je plutôt dire, dans du papier bulle a ne plus savoir qu’en faire. Des dizaines de couches a dérouler et découper avec soin (bon ok, j’ai tout arraché …).

Bref que du bon qui me donne confiance pour le moment.

LE SITE HIMAWARI-STORE.FR :

Et c’est là que je vais aussi te parler un peu de la boutique (Française ! ) Himawari

J’ai fais une photo de groupe pour cet article, sauf que le gros pot de baume pour les mains, tout mimi qui annonce une odeur chocolaté il viens pas du tout de chez Roseroseshop, bien que tu puisse le trouver dessus. Je l’avais oublié dans ma commande, comme la cruche que je suis. Du coup, j’en ai profité pour faire confiance au nouveau site dont tout le monde parle sur twitter, Himawari. Là pour le coup ça a mis dans les 3 jours pour arriver chez moi. Ben oui, quand ça n’a pas 10 000 frontières et douanes a traverser ça va tout de suite plus vite. Quand j’ai commandé les fdp était gratuit pour quelques jours, comme d’hab je suis presque arrivé après la guerre puisqu’il ne restait que quelques heures. Mais ils ont eu une idée pas mal chez Himawari (j’adore ce nom), tout les 100 j’aime sur Facebook le montant minimum pour obtenir les frais de port gratuit baissent d’un euro. Pour le moment a l’heure où j’écris ces lignes, les frais de port sont offert a partir de 38€. Pas mal non ?

Je trouve ça bien mieux que d’appâter la ménagère avec des fdp offert dans un temps limité, mais en demandant toujours plus de « j’aime », comme chez certaines autres marques.

Niveau emballage, eux aussi ils ont tout bon. Super bien emballé, aucun risque de casse. Petite boite pour petit produit, et pas une taille standard assez grande pour y fourrer la moitié de leur stock, pour livrer un simple stick lèvres … J’exagère bien sur, mais c’est une chose que je trouve appréciable a bien des niveaux. Le premier étant la réactions de mes parents quand ils voient arriver tout mes colis, et s’imaginent tout de suite que j’ai acheter tout le magasin quand le colis est un peu volumineux.

SkinFood manucure

LES PRODUITS SKIN FOOD

Nous avons donc ici des choses au nom un peu étrange et qui se ressemblent pas mal.

Ce sont des produits pour la manucure donc, pour le soins des ongles zé des cuticules. Il y a des crèmes mains certes, mais c’était pour tester encore plus la marque, et finir de remplir ma boite déjà débordante de crèmes mains en tout genre.

En premier nous avons un vernis base durcissant Nail Vita Nut Strengthener. Il pue pas bon du tout, mais bon c’est pas franchement ce que je lui demande. Il était censé agir en durcisseur. On dois l’utiliser 2 a 3 fois par semaine sans l’enlever. Ensuite on retire, et on recommence. Pas vraiment différent des durcisseur qu’on trouve sur le marché français donc. Sauf que celui là il coute moins de 2€. L’effet n’est pas flagrant, même si on sent un mieux quand on a les ongles vraiment défoncés, mais a vrai dire ma crème Dior dont l’effet fortifiant n’est que secondaire est bien plus efficace sur moi que lui. Mais bon, moins de deux euros quoi. Je ne peux pas lui demander de faire pareil. Son action est a la hauteur de son prix, et c’est déjà ça.

SkinFood manucure

La crème Coconut Milk Rich Hand Cream, je l’adore. Elle sent ultra bon, elle est a une bonne texture crémeuse mais pas grasse. Elle fond et pénètre très vite et surtout répare bien dès la première utilisation. Elle est rangée dans ma boite de crèmes chouchou pour la maison. Elle pourrait servir en extérieur et même au boulot, si le tube n’étais pas si grand. Je me permet donc de vous la conseiller !

SkinFood manucure

Le gel tueur de cuticule Nail Vita Pineapple Cuticle Cleaner, ne sent pas DU TOUT l’ananas. Il ne sent pas grand chose a vrai dire mais lui non plus c’est pas ce qu’on lui demande. Il est assez efficace sur les cuticules tout en douceur. Contrairement a mon gel Sally Hansen, celui ci bien que presque aussi efficace, me picote légèrement si je l’applique par mégarde sur une mini plaie (boulot boulot). Mais bon rien de méchant non plus. Celui là aussi, si vous avez des envie de test, je vous le conseille, c’est pas le pire que vous trouverez bien au contraire.SkinFood manucure

Le second Durcisseur Pine Nut Break Free Nail Strengthener, c’est par lui que tout a commencé. C’est ce petit flacon opaque qui m’a donné l’envie de commandé et qui m’a fait chercher sur tout le net. Il a plus d’effet que son copain a moins de 2euro, il coute un peu plus aussi. Ce n’est toujours pas flagrant, mais je sent mes ongles un peu plus en sécurité, un peu plus en forme et solide. Il ne sent rien, ni bon ni mauvais ce qui est très appréciable. Mais il n’a toujours pas autant d’effet sur moi que ma crème Dior. C’est fou, je n’arrive vraiment pas a trouvé mieux, même si mon porte monnaie en crève d’envie.

SkinFood manucure

Le Hand Balm Cacao, était un caprice pur et dur. Je n’en avais pas DU TOUT besoin vu la montagne de crème et baume main en tout genre que j’ai déjà. C’est a nouveau le packaging qui m’a fait craqué mais je n’en suis pas vraiment malheureuse. Il sent bon, l’odeur n’est pas trop forte même si c’est un peu chimique. La texture est un peu étrange, plutôt gelifié, en touchant juste un peu vous n’aurez que de l’huile sur les doigts, si vous forcer un poil plus vous aurez bien trop de matière. La dose n’est pas facile, en tout cas pour moi. Mais elle pénètre très bien et je sens qu’elle nourri ma peau a la minute où j’ai fini de tartiner. Pas pratique, mais efficace et agréable une fois l’angoisse du dosage passé.SkinFood manucureVoilà pour la revue de ce colis que j’ai eu hâte de vous écrire. C’est parfois difficile d’attendre des délais correct pour juger de l’efficacité des produits quand on meurt d’envie de vous les partager !

Publié dans Tests | Marqué avec , , | 4 commentaires

[Picture Polish] Miss O’Hara se baigne dans son lagoon fleuris

Quand j’ai sauté le pas de m’offrir les nouveaux Picture Polish Solar Flare et Illusionist grâce a la Pshiiit Boutique,  j’ai glissé dans mon panier 2 vieux de la vieille de la même marque, qui étaient dans ma wishlist depuis un petit moment.

Surtout parce que j’avais juste adorer l’effet Shy Violet Jelly, et que j’espérais secrètement que ceux là était de la même famille. Bon, finalement pas du tout, mais ils n’en restent pas moins magnifique. A vrai dire, O’Hara est même devenu mon second rouge préféré dans tout ceux que j’ai, après After Sex d’Essie, ils sont même limite ex aequo dans mon petit cœur de NPA

Picture Polish O'Hara Lagoon

Ce sont deux vernis qui se ressemblent dans le fond et la structure de la bestiole. Ils ont une couleur intense a la fin, mais ont besoin de bien plus de couches qu’un vernis lambda. Minimum 5 pour Lagoon, pour le O’hara j’aurais pu m’arrêter a 3 je pense. Et pourtant l’application est ultra simple et vraiment confortable. Malgré les différents passages on a aucun mal a l’appliquer proprement.

La différence entre les deux ? Les paillettes. L’un est bourré de micro paillettes, l’autre a été plus gâté a la naissance, car il a aussi des paillettes moyennes.

Comme souvent avec les Picture Polish, mes top coat ne servent qu’a la protection, ils sont inutiles pour la brillance. J’ajouterais que les Picture Polish me paraissent plus résistant au célèbre, mais heureusement non systématique, effet du top coat Poshé j’ai nommé : l’effet « Hey ! T’as fais un nail art du tonnerre ! Et si je rétractais tout ça ? »

C’est un effet que j’essaye d’éviter au maximum, comme tout le monde ai-je envie d’ajouter. J’attends donc un peu avant de l’appliquer, j’ai l’impression que plus le vernis est frais, plus ils sera corrompu par le top coat. Avec les Picture Polish je n’ai jamais eu ce problème.

Le petit accent nail est fait grâce a la plaque Princess 10 de Moyou. Un motif non XL et pourtant déjà presque trop grand pour mes griffes. Je suis encore une fois par la simplicité d’utilisation que nous offre Moyou. J’ai toujours été tres déçue par le stamping, surtout de Konad, mais Moyou me séduit d’utilisation en utilisation.

Et je dois avouer que c’est pareil avec Picture Polish, qui est devenue très vite m marque de vernis favorite. Picture Polish O'Hara Lagoon

Publié dans Onglerie | Marqué avec , , , | Un commentaire

Picture Polish et ses vernis impossibles : Solar Flare et Illusionist

Bon la référence a Docteur Who et a Clara sa compagne est peut être un peu tirée par les cheveux. Pour résumer TRÈS rapidement, Clara est « la fille impossible » car le Dr la rencontre a des époques différentes, ce qui dans l’état est impossible.

Bref, c’était juste manière de dire que ces vernis ne peuvent pas exister. Ils ont trop de reflets, trop de couleurs, trop de facettes qu’on ne peux découvrir qu’avec une lumière bien précise. Déjà rien qu’en regardant les flacons on devine qu’on va en baver pour les prendre en photo correctement.

Picture Polish Solar Flare Illusionist

Le « pire » des deux étant bien sur Solar Flare. Je suis certaine que vous avez déjà été floodé par les images de cette pure merveille. Autant sur Facebook que sur Twitter ou Instagram, je ne suis pas la seule a en avoir posté des tonnes. Et pourtant, je suis tout aussi certaines que vous n’avez pas tout vu de lui. Il faut dire que jamais un vernis ne m’avais fait autant d’effet, et je ne suis pas la seule … Chaque fois que je regarde ma main (oui une seule main, sur l’autre il y a Illusionist, je vous en cause après), je suis sidéré par tant de chose a regarder. Comment un vernis peut il être Vert, Jaune, Orange, Rose et même Violet, tout ça a la fois ? Suivant la lumière, suivant l’ombre, on aura toujours un rendu différent. Autant je suis habitué aux multiples reflets, autant là … je suis scotché.

J’ai pris différentes photos pour essayer de capter le maximum de ces facettes, ne trouvant pas comment poster une video ailleurs que Instagram (sauf qu’Instagram crash a chaque fois que je tente de les publier), je teste pour la première fois d’en publier ici. C’est le genre de vernis où on ne peux pas se contenter de le montrer en photo.

Je précise que je n’ai retoucher aucune luminosité, je voulais vous partager les teintes exactes que je voyais moi même.

Picture Polish Solar FlarePicture Polish Solar Flare

Picture Polish Solar Flare Picture Polish Solar Flare

Ici la lumière a l’air différente, c’est a cause de la lumière blanche que j’ai utilisé car il faisait deja nuit chez moi.

Picture Polish Solar Flare Picture Polish Solar Flare

Mais Illusionist n’est pas en reste, loin de là.

Il possède moins de couleurs, il reste dans les tons Verts, Bleus, Violet. Mais la vidéo s’impose tout autant que pour son grand frère car moins de couleurs ne veux pas dire moins de nuances !  Vous avez déjà du l’apercevoir dans une des vidéos plus haut d’ailleurs.

Les nuances turquoise ont été obtenus alors que, comme pour le Solar Flare, j’utilisais une lumière forte et blanche. A la lumière naturelle c’est plutôt un très très beau bleu gris, que vous aurez deja du dans le clip. Il y a des pointes de turquoise certes, mais moins flashy.

Ce vernis est plus froid, plus sombre parfois aussi, c’est un peu le jour et la nuit ces deux et justement c’est l’effet que j’ai donné a mes mains pour les tester et ça ne choque pas du tout ! Les deux jouent très bien les deux rôles et je trouve qu’ils se complètent très bien.

Picture Polish IllusionistPicture Polish Illusionist  Picture Polish Illusionist   Picture Polish Illusionist

Un énorme et sincère merci a Pshiiit et sa Pshiiit Boutique qui m’ont permis d’acquérir ces pures merveilles, et qui m’a même permis de faire le caprice de rajouter Solar Flare a ma commande bien après l’avoir validé. Parce que non, a la base ce vernis qui est devenu le joyaux de ma collection, ne m’intéressait pas du tout ! Il a fallu que la demoiselle nous allume avec un GIF posté sur Instagram pour que je réalise tout son potentiel.

Me voilà donc en No Buy, mais satisfaite.

Publié dans Coup de coeur, Onglerie, Tests | Marqué avec , , | 3 commentaires

After Sex d’Essie, la coquine cerise est jolie en escarpins vernis

Il y a des vernis, qui nous rappellent pourquoi on est devenu blogueuse.

After Sex d’Essie fait parti de ceux là. Il me fait tellement pensé a une tendre cerise, pulpeuse, et mure au possible, que j’ai envie de le photographier et de le partager a outrance. C’est tout de même dommage de voire ce genre de beauté et de le garder pour soit. Il me fait aussi pensé un peu a l’emballage des Mon Cheri, dans une moindre mesure. Il contient des micro-paillettes, qui magnifient sa couleur déjà très belle. Les paillettes sont tellement petites, que vous vous retrouvez facilement avec une vrai couleur de vrai griotte. D’ailleurs cet été, comme tout les étés, dans une cerisaie que j’ai bien entendu dévalisé, j’ai pu le vérifier.

After Sex Essie Comme la majorité des vernis Essie, la pose est simplissime, même avec un pinceau français qui ne m’aide plus du tout (trop gros pour appliquer le vernis « dans l’ordre » avec le bon geste). Une parfaite opacité en 2 couches, même si ça ne m’étonne pas beaucoup. J’ai la mauvaise habitude de multiplier les couches même après une opacité parfaite, tout simplement parce que c’est un plaisir assez jouissif de poser un beau vernis pour moi. Deux couches quand j’ai le temps, c’est bien trop court ! La couche de top coat Poshé sublime le tout en donnant ce brillant éclatant sur tout l’ongle.

After Sex Essie Pour accessoiriser ma photo je n’ai pas réfléchi longtemps, ma petite bague masque de carnaval était parfaitement assortie avec le raffinement de ce rouge cerise (ouais raffinement, rien que ça). C’est une bague que j’aime beaucoup, chiné sur Ebay a moins de 2€, un petit plaisir qu’on a aucun intérêt a laisser passer.

After Sex Essie

Publié dans Onglerie | Marqué avec , , | Un commentaire

Creme a l’abricot Dior VS Baume Burt’s Bees : Le Match

Lorsque j’ai crié mon amour pour la crème a l’abricot Dior, on m’a très vite conseillé de tester le baume cuticule Burt’s Bees sur Hellocoton en me disant qu’il faisait exactement le même effet, sans l’effet collant, et pour bien moins cher.

En cherchant la bête sur internet je suis tombé sur le site Feelunique qui a l’époque avait les frais de port gratuit sans minimum d’achat. Comment résister ? J’ai choisi un coffret découverte avec des crèmes mains dedans, dont je vous parlerais bientôt. J’aime bien avoir plein de petite choses a tester.

Dior Burt's bees

Avant le vrai comparatif traditionnel et les pour et contre, j’aime et j’aime pas, je kiffe et je kiffe pas, voici ce que je peux dire ce ces deux soins :

Le pot que crème Dior fait 10g c’est un full size, il coute aux alentour de 20€ suivant les boutiques. J’arrive a la fin, et je découvre qu’il a un faux fond le fourbe ! Son pot est je pense en plastique, et tout cas c’est tres epais, et le couvercle se dévisse.

Le pot de baume Burt’s Bees que j’ai fait 8,5g mais c’est une miniature pour les coffrets, la version full size fait 17g et coute aux alentour de 8€ (oui Dior perd le match quantité/prix tout de suite, on est d’accord). Le pot est métallique, pas forcement facile a ouvrir, il n’y a pas de pas de vis.

Alors c’est certain qu’il n’y a pas d’effet collant avec ce baume, puisque c’est effectivement un baume et non une crème. C’est solide, on ne prélève qu’une fine couche, une couchinette même. Mais a ce niveau là c’est a l’appréciation de chacune puisque personnellement le coté « tu m’as appliqué ? tu assume pendant au moins 1h ! » de la crème Dior ne me dérange pas alors que c’est rédhibitoire pour beaucoup d’autre.

Dior Burt's bees

Passons au comparatif.

Le packaging : La crème Dior a le melon avec sa boite plastique super classe genre mini poudrier en ivoire de grand maman. Mais ça marche bien sur moi … J’ai plaisir a la manipuler, a la voir trainer sur mon bureau. Un pas de vis permet d’ouvrir facilement le pot. Une fois les doigts crémés ça devient un peu fastidieux de ne pas trop salir le pot en le refermant, mais ça se fait. C’est le pas de vis qui prends cher a ce niveau là, je ne sais pas trop pourquoi d’ailleurs je ne pense pas le toucher en le fermant.

Le style du baume Burt’s Bees est neutre, pas classe, pas cheap, ça reste très correct. J’aime sa simplicité. Il n’a pas de pas de vis sur cette boite métallique, le couvercle doit être soulevé. C’est le genre de boite où a la longue ça s’ouvre de moins en moins bien et il faut y aller avec les ongles donc je ne suis pas fan fan de ce type d’ouverture, et c’est d’ailleurs deja le cas pour le mien. Par contre, le fait est qu’une fois les griffes soignées et un peu pégueuses , je suis bien contente de pouvoir juste appuyer sur le haut du couvercle plus fermer le tout, tout de suite.

Les deux se glissent dans un tout petit sac a main et c’est bien pratique pour partir en week end avec des hommes sans qu’on te dise que « tu prends TOUT CA ? », ça fait illusion.

L’odeur : La crème Dior ne sent pas du tout l’abricot, le baume Burt’s Bees ne sent pas du tout le citron (bon certes c’est plutôt citron vert donc c’est techniquement citron aussi). Comme ça, c’est fait ! Je n’en trouve aucune des deux désagréables, mais elles ne me font pas frétiller des fesses non plus.

La texture : Une crème gel pour l’un, un baume mi-solide qui ressemble pas mal a une version solide de Doigts de Fée de Lush. Le baume qui a la réception était très solide (j’avais besoin de le chauffer avec les doigts), s’est petit a petit transformé en texture granuleuse, plus grasse qu’au début. Je n’aime pas ça du tout. Cependant je dirais que le match ne peux pas être objectif puisque comme dis plus haut la texture est une affaire de goût. Je range ce point dans les avantages ET dans les inconvénients.

Le temps de pénétration : Le temps de pénétration est très différent l’un de l’autre, c’est un fait indéniable et c’est indéniablement la texture qui est en cause puisque c’est grâce a la solidité du baume qu’on en met « une couchinette » et pas un gros platras.

Pour Dior il faut avoir du temps, beaucoup de temps. Quand je m’en tartine les griffes, c’est que j’ai au moins une heure devant mon pc a ne toucher que mon clavier, ma souris, et ma tasse de thé, et encore il m’arrive d’enlever l’excédant au bout d’un moment. On peux toucher les objets si on fait attention a ne se tartiner que les ongles et les cuticules, ça marche très bien ! Malgré ça on ne peux pas vivre une vie normale quand même. C’est comme quand on se fait une manucure, le temps que vernis sèche on appuie sur pause.

Pour Burt’s Bees c’est plus light. La couche qu’on prélève est assez fine, donc moins handicapante, que ça soit psychologiquement ou physiquement. On ne se retrouve pas le tee shirt plein de crème orange, du coup on a moins peur de toucher les choses. Le Burt’s Bees penetre aussi un peu plus facilement que la crème Dior.

Efficacité : La crème Dior a bien plus d’efficacité sur moi. Plus nourrissante, plus réparatrice. Comme je l’ai dis sur son article originel, après une journée de 10h dans les congélateurs du boulot, elle n’a pas trop de mal a me soulager. Le baume Burt’s Bees par contre ne me fait pas grand chose. Cependant celui ci soulage pas trop mal pour une journée normale, où vos cuticules sont déjà en bonne forme, mais juste asséché par une vaisselle. Du coup je l’utilise ponctuellement quand je sais que je n’aurai plus forcement trop le temps de m’en occuper une fois la pose faite, a l’arrêt de bus par exemple.

Le prix : Comme dit plus haut, si on se base sur le rapport quantité / prix Burt’s Bees gagne la match haut là main. Non seulement on a bien plus de quantité pour un prix 4 fois moindre, mais en plus la texture fait que ça dure plus. Cependant le rapport qualité/prix qui en ressort sur moi n’est pas assez convaincante pour remplacer ma crème Dior. Loin de là.

Conclusion :

 Je n’ai pas regretter l’achat de ce kit de découverte Burt’s Bees, mais ce n’est pas grâce a ce baume qui pour moi est inutile. Il est satisfaisant quand on a une vie qui épargne nos mains, mais mon boulot écrase en moins d’une heure son efficacité et ne lui laisse plus aucune chance en fin de journée. C’est dommage j’étais ravie de l’idée économie qui est venu avec ce kit.

 

Publié dans Tests | Marqué avec , , | Laisser un commentaire